Un peu d’histoire : le cannabis à travers les siècles

Le cannabis a toujours été lié à l’histoire humaine : les archéologues ont découvert que le cannabis était déjà cultivé par l’homme il y a 10.000 ans, dès que l’agriculture est apparue. Son utilisation en tant que matériau remonte à l’âge néolithique en Asie, pour la construction d’habitations, la réalisation de tissus ou de cordages. En Afrique du nord, en Inde, au Moyen-orient, il est utilisé lors de cérémonies chamaniques ou dans la pharmacopée de nombreuses tribus de l’antiquité.

On retrouve ensuite des traces d’utilisation du Cannabis au Moyen-âge, où les Soufis le consomment durant leurs pratiques mystiques. Ses louanges sont chantées dans le roman “Les paradis artificiels” de Charles Baudelaire et autres artistes du tout Paris à la Belle Epoque. A l’époque moderne, ce sont les membres du mouvement religieux jamaïcain Rastafarien qui le popularisent à nouveau, en l’utilisant lors de leurs pratiques méditatives… mais a-t-il jamais vraiment perdu de sa popularité dans l’histoire des hommes ? Son succès historique réside sans doute dans le fait que la plante offre de multiples applications de par sa composition.

CBD, cannabis, chanvre indien, marijuana : quelles différences ?

Le chanvre et la marijuana sont deux sous-espèces du cannabis (pour être précis : le Cannabis Sativa). Ils contiennent environ 85 composés cannabinoïdes, dont les principaux sont le cannabinol (CBD) et le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC).

Vous avez sans doute déjà entendu parler du TCH ? c’est en effet le composé psychoactif de la plante, autrement dit celui qui fait d’elle une drogue. Mais attention, seule la marijuana est fortement concentrée en THC.

Le chanvre, quant à lui, contient principalement du CBD (cannabinol), qui posséderait des propriétés antibactériennes, antispasmodiques, antipsychotiques mais qui surtout, n’est pas psychoactif (sans effets euphoriques)

Le cannabis à usage médical chez les humains

Depuis le début du XXe siècle, le cannabis a été pénalisé dans le monde entier, à quelques exceptions près. Mais il sort aujourd’hui de l’ombre : au-delà de sa consommation à fins récréatives, ce qui est un autre débat, le cannabis médicinal se voit dépénalisé dans certains pays européens, d’Amérique du Nord et du Sud. Les lois évoluent dans de nombreux pays même si des polémiques subsistent.

Aux USA, la légalité du cannabinol est encore très floue, en raison des lois différentes selon les États. En ce qui concerne l’Europe, Les différents produits (feuille, huile, liquide pour cigarette électronique, pâtes, complément alimentaire..) contenant du CBD sont donc autorisés tant que leur taux de THC reste en dessous des 0,2 %.

Il faut dire que la science s’intéresse à ses vertus médicinales et l’étudie… dans la mesure du possible ! En effet, les recherches scientifiques restent difficiles dans beaucoup des pays puisque la plante y est toujours illégale et que l’utilisation d’échantillons doit y être avalisée par les autorités gouvernementales. Un parcours du combattant pour les scientifiques qui s’intéressent au produit. Dans les pays qui l’ont légalisé, on étudie l’effet du cannabis chez les humains sur les pathologies suivantes :

Glaucome : le glaucome est une maladie une maladie neurodégénérative majeure de l’œil, due à une augmentation de la pression intra-oculaire. Or, d’après les dernières études à ce sujet, il semblerait qu’un traitement aux cannabinoïdes ait la capacité de réduire cette pression. D’autres études sont en cours pour découvrir si l’utilisation de la plante peut jouer un rôle neuro-protecteur pour les patients atteints de cette maladie.

Nausée, vomissements, manque d’appétit : Le cannabis aurait des effets émétiques (anti-vomitifs) qui sont actuellement étudiés sur les patients traités en  chimiothérapie. Le manque d’appétit, caractéristique des chimiothérapies, est également traité par l’administration de cannabis dans un cadre expérimental.

Douleur et maladies inflammatoires de l’intestin : Parce qu’ils modifient les signaux reçus dans le système nerveux, le cannabis est étudié dans le traitement de la douleur chronique. Son composé, le CBD a des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires qui peuvent jouer un rôle bénéfique dans les maladies inflammatoires de l’intestin.

Autres applications : des études sont actuellement menées sur l’utilisation de cannabis thérapeutique dans le cas de troubles épileptiques, d’anorexie ou encore de troubles de l’anxiété.

Enfin, on mentionnera que l’huile de chanvre fournit un nombre important de nutriments comme le potassium, le calcium, le phosphore, des vitamines A, B, C, E.

Etudes menées sur les chiens :

Mais venons-en à ce qui nous intéresse : le cannabis thérapeutique peut-il être bénéfique pour nos amis les chiens ?

Jusqu’à aujourd’hui, la médecine vétérinaire a mené trois grandes études sur l’utilisation de cannabis thérapeutique chez les chiens : sur le glaucome canin, sur la croissance des cellules de certains types de cancer (voir le rapport ici, en anglais), et enfin sur le PEA (un acide aminé lié à l’inflammation et à la douleur chronique).

Les conclusions de ces études se montraient positives, tant pour la diminution de la pression intraoculaire (dans le cas de glaucome canin), que pour freiner la croissance tumorale dans certains types de cancer chez les chiens (l’ostéosarcome canin).

Autrement dit, les résultats sont bel et bien prometteurs dans le domaine vétérinaire… mais les scientifiques tiennent à nuancer : les études sont encore trop limitées pour oser affirmer avec certitude que le cannabis un produit miraculeux, comme le clament haut et fort certains distributeurs.

La science, elle, avance avec prudence et attend d’avoir d’autres résultats.

Aux USA, des enquêtes sont menées par des écoles vétérinaires auprès de propriétaires qui administrent du cannabis thérapeutique à leurs animaux de compagnie, afin de mieux en connaître les effets. En matière de compréhension de ce que le cannabis peut apporter aux humains ou aux animaux, on n’en est encore qu’aux balbutiements…!

Mais malgré cette méconnaissance, nombreux sont les propriétaires à soigner leurs animaux souffrants avec du cannabis et à en être satisfaits. La plupart de ces propriétaires ont tout tenté pour soulager les souffrances de leur chien, chat ou cheval arthritiques ou cancéreux.

Après l’administration de petites doses de cannabis de façon régulière, ils affirment que ce traitement a été salutaire pour leur animal.

Et c’est également l’avis du docteur Douglas Kramer, un vétérinaire californien. Pour le spécialiste, bien qu’il soit nécessaire de continuer à étudier la plante, il existe des preuves suffisantes soutenant l’utilisation de cannabis chez les animaux souffrant de douleurs chroniques ou lors de traitements palliatifs. Alors, effet réel ou placebo ? Cela reste à démontrer…

«La communauté vétérinaire doit aborder la question, mais nous ne voulons pas en parler, même s’il est clair que nos clients donnent de la marijuana à leurs animaux de compagnie, avec de bons et de mauvais effets»

Docteur D. Kramer

L’huile de CBD pour les chiens, qu’en penser ?

Même s’il est indéniable que les études menées jusqu’à présent sont très prometteuses, on ne peut encore affirmer que l’huile de CBD est le produit miracle pour nos animaux de compagnie. Il faut dire que le marché est en plein essor : avec un business qui pèse plusieurs milliards de dollars, les nouveaux industriels du cannabis thérapeutique ont de beaux jours devant eux.

Et avec des dépenses consacrées aux animaux de compagnie qui ont triplé depuis vingt ans (50 milliards d’euros l’an dernier), on peut comprendre que le marché du cannabinol pour nos petits protégés aiguise les appétits commerciaux.

En conclusion, le CBD est bel et bien “the next big thing”, comme l’affirme Bruce Linton, PDG de la Canopy Growth Corporation : la prochaine grosse opportunité commerciale. Il offre certainement de belles perspectives dans le domaine des thérapies naturelles tant pour chez humains que pour les chiens. Mais prudence est mère de sûreté : laissons à la science le temps de poursuivre ses recherches avant de céder aux sirènes marketing de l’or vert.

Vous désirez en savoir plus ? téléchargez ici le rapport en anglais de l’AVMA (American Veterinary Medical Association) destiné aux vétérinaires à propos du cannabis pour les animaux. 

Décès du chien : que faire de sa dépouille ?

Depuis un petit temps, je me dis que mon chien prend de l’âge… et qu’un jour il me faudra lui dire adieu. Mais que faire de sa dépouille, dans le respect et la dignité ?

Médicaments chez le chien : vraiment sans risques?

Les médicaments de la médecine classique sont-ils réellement sans danger pour nos chiens ? Et sinon, pour quelles alternatives opter ?

Produits naturels de soins pour chiens à faire soi-même

Des produits naturels de soins pour chiens ? On peut les fabriquer soi-même, pour le bien de leur santé, de notre portefeuille et de l’environnement. Quelques idées faciles à réaliser :

L’argent colloidal, un précieux allié pour la santé du chien

Utilisé régulièrement jusque dans les années 40, l’argent colloidal est peu à peu tombé aux oubliettes. Il gagnerait pourtant à être réhabilité, pour ses multiples utilisations. Mais de quoi s’agit-il ?

Que valent les certifications bio?

Quand on désire consommer bio pour ses animaux ou pour soi-même, pas toujours facile de s’y retrouver. Voici une liste des certifications bio de qualité…

Les tumeurs cancéreuses chez le chien

Comme chez les humains, les tumeurs cancéreuses chez le chien sont à surveiller de près. Aperçu de celles qui se déclarent le plus souvent chez nos amis à quatre pattes…

Help, mon chien est allergique

Le nombre d’allergies ne cesse d’augmenter chez nos compagnons à quatre pattes, comme chez les humains. Comment soigner au naturel un chien allergique ?

L’homéopathie pour mon chien

Le succès des médecines alternatives ne se dément pas : de plus en plus de personnes choisissent de se soigner avec des traitements homéopathiques. Pourquoi et comment utiliser l’homéopathie pour mon chien ?

Les fleurs de Bach, pour mon chien aussi

Bonne nouvelle, les fleurs de Bach sont aujourd’hui adaptées à nos amis les chiens. Conseils et usages pour nos amis poilus…

Pourquoi l’éducation positive ?

Pour rendre son chien heureux, il ne suffit pas de bien le nourrir ou de lui acheter des jouets. Un chien heureux, c’est aussi celui qui reçoit une éducation positive de celui qui est tout pour lui : son maître

Partages

On y poste les plus jolies photos de nos poilus, on y témoigne.

Conseils

On y reçoit les conseils bio et naturels pour son toutou.

w

Avis

On y partage ses expériences avec les autres membres.

i

Infos

On peut y consulter les fichiers mis à disposition pour le groupe.

 

Catégories

© Mon chien bio 2018. Reproduction interdite sans accord de l'auteur.

Encore plus d'idées au naturel pour nos toutous ?

Un message ? Une suggestion? Ecrivez-nous :