Interview sur les fleurs de Bach pour animaux avec Béatrice Navarre, vétérinaire

Comportement, Interviews, Santé

Les fleurs de Bach pour animaux vues par Béatrice Navarre, vétérinaire florathérapeuthe et auteur. Elle nous présente son parcours et nous donne des conseils pratiques : comment bien utiliser les élixirs de fleurs, quelques exemples de fleurs pour des problèmes physiques, la trousse d’urgence, etc.

Autres articles de Mon Chien Bio de la série des fleurs de Bach pour animaux :

Mais laissons place à notre « véto-fleurs »…

Présentation de Béatrice Navarre

Isabelle : Béatrice, qu’est ce qui vous a fait décider d’être vétérinaire à domicile ?

Béatrice Navarre : Ce qui m’a fait choisir d’être vétérinaire à domicile : il y a deux choses, la vie en elle même qui m’a un peu obligée à avoir un emploi du temps plus souple parce que d’une part à un moment donné de ma vie j’ai fait un burnout et d’autre part j’ai dû accompagner une de mes filles et pouvoir être beaucoup plus présente. Ce mode d’exercice à domicile me permettait de pouvoir travailler sans être tiraillée entre le perso et le professionnel. Et puis d’autre part la relation à domicile est quelque chose qui me plait bien, la relation avec la personne et avec l’animal, dans son milieu.

« La relation à domicile est quelque chose qui me plait bien, la relation avec la personne et avec l’animal, dans son milieu. »

Isabelle : C’est sûr que ça doit vous apporter des informations supplémentaires par rapport à une consultation en cabinet…

Béatrice : Exactement, parce que là on arrive à percevoir l’ensemble. Dans le cabinet, l’animal est souvent en stress et donc son comportement, que ce soit le chat ou le chien, n’est pas forcément le même. Et puis là c’est super, je suis à chaque fois accueillie par les chiens comme si j’étais une copine de la famille, j’adore !

« Je suis à chaque fois accueillie par les chiens comme si j’étais une copine de la famille, j’adore ! »

Les chats, ça dépend lesquels, il y en a c’est pareil et d’autres moins…

Isabelle : Comment en êtes vous arrivée à conseiller les fleurs de Bach pour les animaux?

Béatrice: Alors les fleurs de Bach c’est quelque chose que j’ai pu d’abord expérimenter pour moi, que l’on m’avait conseillé. La première fleur de Bach que j’ai prise, c’était étoile de Bethléem, un certain nombre d’années après la disparition de ma maman, c’est la première fleur que l’on m’a fait tester. Et ensuite c’est grâce à une amie qui m’a d’abord dit : « tiens il y a tout un coffret de fleurs de Bach à un prix super intéressant sur Ventes Privées. Donc j’ai acheté mes premières fleurs comme ça, elles sont allées dans un placard pendant une bonne année. Puis ensuite elle (son amie) a fait la formation pour les personnes du niveau 1 des fleurs de Bach et (elle m’)a demandé si cela m’intéressait de venir. Et là ça a été une réelle découverte, une réelle rencontre avec le monde des fleurs.

Fleurs de Bach : la puissance de la fleur dans les élixirs.

Les Fleurs de Bach : le potentiel de la fleur dans les élixirs

« Une réelle découverte, une réelle rencontre avec le monde des fleurs ».

Isabelle : Et comment en êtes vous arrivée à vous dire « tiens, je vais les appliquer aux animaux » ?

Béatrice : Quand j’ai fait la formation c’était vraiment pour les appliquer aux animaux. C’est vrai que je fais partie des hypersensibles, les émotions c’est quelque chose qui me parle beaucoup. J’ai toujours eu une approche sensitive depuis le plus jeune âge, dès ma première chienne. Et du coup je pense que ça m’a parlé. Et puis il y a un autre côté aussi, c’est ce dont je me rends compte aujourd’hui, à 58 ans en regardant mon parcours, que j’aime bien innover et je ne m’en rendais pas compte avant. C’est vrai qu’à une autre période de ma vie j’ai fait de l’échographie en itinérant chez des confrères à une période où ça ne se faisait pas encore. Donc je crois que quelque part, je dois être un peu attirée par ça.

Isabelle : Comment intégrez vous la florithérapie dans votre pratique vétérinaire ? Est ce que par exemple vous les associez avec des médicaments ?

« Chez l’animal, on a accès aux émotions en direct ».

Béatrice : Alors je peux en effet les associer avec des médicaments, je peux faire aussi des consultations qui ne sont que sur les états émotionnels. Mais c’est vrai que l’avantage des élixirs floraux, c’est qu’on peut les associer avec tout type de médicaments, que ce soit pour l’humain ou l’animal, sans effets secondaires, à part des effets éventuellement émotionnels qui sont parfois plus présents chez la personne, puisque là, chez l’animal, on a vraiment accès aux émotions en direct, alors que chez la personne on peut être avec des personnes qui ont réprimé leurs émotions depuis très longtemps et du coup au démarrage cela peut provoquer un déséquilibre, au début, parce qu’elles n’ont jamais ouvert cette porte là.

Isabelle : Est ce que  vous donnez aussi d’autres remèdes naturels aux animaux?

« J’ai décidé de me spécialiser dans les élixirs floraux. »

Béatrice : Alors je donne juste un petit peu de bourgeons de plantes et ce qui se passe c’est que j’aimerais avoir 30 ans de moins pour en effet pouvoir intégrer plein de choses mais en fait j’ai décidé de me spécialiser dans les élixirs floraux, et j’ai décidé, à partir des fleurs de Bach, d’explorer d’autres types d’élixirs parce que ça m’a vraiment parlé. Auparavant, j’avais vraiment une formation allopathique, j’ai fait en plus deux ans d’internat à l’école véto, ce qui permet d’avoir une démarche extrêmement carrée (qu’on a tous les vétérinaires) mais du coup j’avais le profil….

Voilà je me suis ouverte tardivement aux médecines complémentaires, donc c’est vrai que j’aimerais refaire le parcours maintenant et explorer plein d’autres choses et rajouter plein d’autres choses.

Isabelle : Arrivez-vous à diminuer la prescription de médicaments en utilisant les fleurs de Bach ?

Béatrice : Ça peut arriver.

Isabelle : Auriez vous un exemple de réussite à partager avec nous?

Béatrice : J’ai un exemple tout simple. J’ai un exemple d’application sur la partie physique. On peut prendre l’exemple du coryza chez le chat, donc on va dire que le coryza c’est le rhume du chat si vous voulez, avec à la fois des éternuements. Ça commence par des éternuements, le nez qui peut couler, d’abord très transparent (pas très joli ce que je raconte mais c’est comme ça) et du coup quand on n’est pas encore dans cette phase plus tardive d’infection au niveau respiratoire, j’utilise le jasmin en élixir floral, en unitaire. Il va permettre justement de fluidifier et de faire disparaître les secrétions, même si au démarrage il peut y avoir un petit peu une accentuation des symptômes.

L’élixir de jasmin sur le coryza du chat en début d’infection va fluidifier et faire disparaitre les secrétions.

L'élixir de jasmin contre le coryza, fait partie des fleurs de Bach pour animaux

Administré en début d’infection, l’élixir floral de jasmin peut stopper un coryza. (Crédit Photo :Wiki Commons, Isasza)

Isabelle : La florithérapie comprend bien sûr les fleurs de Bach, mais il y en a bien plus : les fleurs « contemporaines », les fleurs du Bush, les fleurs de Californie, je dois en oublier….

Béatrice : … Il y a plein de choses, il y a Perelandra, il y a les fleurs andines. Il faut savoir qu’il y a d’autres types d’élixirs, pas seulement des élixirs floraux, il y a des élixirs qui sont faits avec par exemple l’énergie des animaux, et puis aussi des élixirs de minéraux, des élixirs de champignons. Alors les élixirs d’animaux ne sont pas faits avec des morceaux d’animaux bien entendu. Mais avec l’énergie,  par connexion avec l’énergie des animaux.

Isabelle : Il y a quoi comme animal par exemple ? Ce sont des animaux sauvages ?

Béatrice : Oui ce sont des animaux sauvages, exactement ! L’éléphant, le loup…, voilà ce sont des animaux animaux sauvages.

Il y a plein plein de choses à expérimenter. En fait ce que je trouve passionnant c’est d’expérimenter !

« Ce que je trouve passionnant, c’est d’expérimenter ».

Isabelle : Est-il quand même possible de se limiter aux fleurs de Bach?

Béatrice : On peut travailler uniquement avec les fleurs de Bach et beaucoup de conseillers fleurs de Bach ne travaillent qu’avec les fleurs de Bach, tout à fait.

Isabelle : Qu’apportent en plus les autres fleurs?

Béatrice : Alors il y a des subtilités… Je vais partir d’un exemple, sur des animaux qui ont été extrêmement mal traités, ou vous voyez, des animaux adoptés.  Aujourd’hui on voit beaucoup d’adoptions de chiens qui viennent de la Réunion, de chiens un peu errants de la Réunion…. Ils ne sont pas très bien acceptés là-bas les animaux. On ne sait pas trop ce qu’il s’est passé (leur histoire).

Adoption massive de chiens errants de la Réunion

Les chiens errants de la Réunions sont adoptés en Europe. La plupart bénéficierait des bienfaits des fleurs de Bach et autres élixirs floraux. (Crédit Photo : Anandamoy)

 

Parfois entre ce qu’ils ont vécu là-bas, ensuite le voyage, ensuite l’adoption et toutes ces choses là, (et c’est le cas pour) d’autres animaux en France qui ont pu être (aussi) maltraités, on a des fleurs beaucoup plus….enfin on a des fleurs qui à mon avis vont permettre d’agir parfois plus rapidement (que les fleurs de Bach), l’énergie de ces fleurs étant différente, puisque l’énergie des fleurs dépend du sol sur lequel poussent les plantes.

Par exemple dans les élixirs andins, Vincent Belbèze, qui nous a formés, explique aujourd’hui (entre guillemets) que « le centre énergétique de la Terre a bougé et qu’il est situé au niveau de la Cordillère des Andes » donc forcément l’énergie de ces fleurs est particulière.  Le quintral (Tristerix corymbosus) par exemple est un élixir qui travaille sur les peurs extrêmement profondes, même des peurs qui ont pu être transmises par les lignées. En fait, en ayant expérimenté cette fleur, je n’y croyais pas au début, mais parfois dès le premier jour, ça change tout, on a déjà des résultats, et donc il peut y avoir une rapidité d’action (supérieure à celles des fleurs de Bach).

L'élixir floral de Quintral agit sur les peurs profondes

L’élixir floral de Quintral agit sur les peurs profondes. Elle fait partie des fleurs andines. (crédit photo : Wiki Commons [[File:Tristerix corymbosus (8663810692).jpg|Tristerix corymbosus (8663810692)]]

 

Il peut y avoir parfois des choses plus spécifiques, en complément, qui vont permettre une synergie. Mais maintenant c’est difficile pour moi de comparer puisque je travaille avec tout. J’ai peut-être oublié par rapport à quand je pratiquais uniquement avec les fleurs de Bach.

Cependant on peut tout à fait travailler (uniquement) avec les fleurs de Bach.

« Le quintral (Tristerix corymbosus) est un élixir qui travaille sur les peurs extrêmement profondes, même des peurs qui ont pu être transmises par les lignées. »

 

Comment bien utiliser les fleurs de Bach pour animaux

Isabelle : La personne qui est intéressée à prendre soin de son animal avec les fleurs de Bach va observer son animal et choisir un ou plusieurs elixirs. Pourriez-vous nous rappeler la fréquence d’utilisation des élixirs ?

Béatrice : La première chose que je tiens à dire, c’est que j’ai beaucoup de gratitude pour le docteur Bach qui a mis au point cette méthode qui permet de rendre autonomes les personnes qui peuvent, comme vous le dites, faire un composé floral, voire faire elles-mêmes des élixirs puisque ce sont des infusions solaires de plantes sauvages.

La fréquence

Alors ensuite, ce qu’il faut savoir en effet c’est que leur mode d’action est vibratoire et qu’il est donc important qu’il y ait une répétition de l’information qui va être transmise à l’humain ou à l’animal. Chez l’humain, on donne en moyenne 4 fois par jour et chez l’animal on va donc avoir à le mettre dans l’eau de boisson et dans l’alimentation de manière à ce qu’il ait pu recevoir plusieurs fois par jour l’information.

Mettre dans l’eau de boisson et dans l’alimentation pour une répétition de l’information vibratoire de l’élixir. On peut aussi l’appliquer sur la peau ou le pulvériser (dans la voiture par exemple).

On peut aussi le mettre par voie cutanée (sur la peau) et on peut aussi pulvériser dans l’air en spray, par exemple avec le composé de secours que ce soir le Rescue ou l’Assistance de Deva ou d’autres composés de secours. Il y en a un peu dans toutes les gammes, on peut très bien si on part en voiture, le pulvériser aussi dans l’habitacle et dans la cage. Donc ça c’est pour la fréquence.

La durée

Concernant la durée, quand on veut en effet travailler en profondeur sur le terrain de l’animal et sur un symptôme, il va falloir au moins 3 semaines de traitement. 3 semaines – 1 mois c’est la durée de flacon de 30ml qu’on prépare en composé personnalisé. Il faut savoir que 3 semaines c’est la durée du renouvellement cellulaire donc je pense que ce n’est pas un hasard.

Miser sur 3 semaines – 1 mois de traitement qui correspond à un flacon de 30 ml.

On commence à voir des effets dès la première semaine.

 

L’effet miroir

Chez l’animal, si on a bien ciblé les fleurs, on va avoir des résultats qu’on va pouvoir commencer à observer quelques jours après. Bon en général je dis une semaine, car si on commence à dire quelques jours, les gens vont être  déçus, ils vont compter les jours. Mais c’est vrai qu’au bout d’une semaine à peu près, à la fois si on a bien ciblé les fleurs, à la fois aussi, et ça c’est par expérience… Parfois, ça dépend aussi de l’émotionnel.(…) Si dans les peurs, la personne est extrêmement craintive, on aura de moins bons résultats ou plus lents, car il y a l’effet miroir avec l’être humain, le compagnon, le gardien de l’animal. Et donc on sera peut-être amené, parfois je le propose d’emblée ou pas en fonction des personnes, à faire aussi une préparation pour la personne, puisqu’il y a cet effet miroir.

Pour les personnes très craintives, on peut être amené à proposer une préparation pour le chien et une pour le gardien de l’animal, pour prendre en compte « l’effet miroir » chien-humain.

 

le chien miroir de l'homme

le chien miroir de l’homme

Isabelle : Sur votre page internet vous parlez du « bien être de l’animal, écoute de son humain et le respect de leur lien unique », donc là c’est ce que j’entends, vous êtes en train d’intégrer les 3 et parfois vous donnez aussi à l’humain.

Béatrice : Oui, je suis formée conseillère fleur de Bach pour les humains. Il faut savoir aussi que des formations pour les animaux, il y avait simplement des journées à l’époque, il y a presque une dizaine d’années où j’ai démarré dans les fleurs. Aujourd’hui il y a plus de formations. Avec Gaëlle Bertruc, on va en faire une bientôt, de transmission, mais c’est vrai qu’au démarrage on a tous été formé pour les humains et (on a) expérimenté sur l’animal.

Tout ça pour dire que oui, la relation homme-animal, avec nos animaux de compagnie, chiens et chats, (est importante). Aujourd’hui en plus avec ce que l’on vit (période Covid), cette époque est très anxiogène. Il est clair que les retentissements sur l’humain sont importants mais le retentissement sur leur animal de compagnie aussi. Savoir que beaucoup d’animaux ont eu leur humain lors du confinement non stop et puis d’un seul coup là maintenant ils ne l’ont plus, donc il a fallu se réadapter etc. C’est parfois facile et simple pour certains et moins pour d’autres.

Isabelle: Vous aviez fait d’ailleurs une très bonne vidéo lors du confinement, j’avais regardé vraiment intéressante, sous forme de questions-réponses.

Béatrice : Oui c’était pour Deva.

Isabelle : Si l’un des humains est sceptique, est ce que cela peut influencer le résultat ?

Béatrice : Non, car l’avantage de l’animal c’est que son mental n’intervient pas, donc on a l’accès directement à l’émotionnel avec l’animal. De toute façon l’animal, c’est  l’amour inconditionnel pour moi. On touche tout de suite sa dimension émotionnelle, mais dans le cœur avec l’animal.

« On a accès directement à l’émotionnel avec l’animal, mais au niveau du cœur. »

Avec les animaux, on est en ligne directe avec les émotions du coeur

Avec les animaux, on est en ligne directe avec les émotions du coeur

Isabelle : Et lorsque vous proposez des séances par téléphone ou vidéo conférence est ce que ça peut influencer le fait que vous ne puissiez pas voir l’animal?

Béatrice : Alors je peux voir l’animal en zoom. Après ce qui se passe aujourd’hui, c’est que ma pratique a aussi évoluée, et que j’ai une approche beaucoup plus intuitive que celle que j’avais au démarrage, en fait j’ai les deux approches, mon mental et l’approche intuitive, qui être par kinésiologie ou en radiesthésie en fonction des personnes etc. et ce qui fait que dans ces cas là, la distance n’est pas un problème.
Et c’est vrai que de plus en plus je lâche mon mental au profit du sensitif en fait.

Les fleurs de Bach pour animaux aussi pour soigner le physique

Isabelle : On sait que les élixirs sont une grande aide émotionnelle mais on sait moins qu’ils peuvent aider sur le plan physique, pourriez-vous nous en dire un petit peu plus sur le sujet ?

Béatrice : On a parlé du coryza tout à l’heure. On peut parler aussi d’études en Amérique du sud je crois, qui ont été faites à ce sujet : En fait, la chicorée peut, je dis bien peut, aider dans le diabète, ça ne va pas remplacer l’insuline, mais (elle) peut permettre de diminuer les doses d’insuline.

Et puis après on a d’autres fleurs qui agissent sur le physique, et même aussi dans les fleurs de Bach. Le pommier sauvage (Crab apple) agit très bien sur des problèmes cutanés, enfin sur certains problèmes cutanés, que ce soit par voie générale ou en local. D’ailleurs même chez l’humain, vous avez une pommade assistance chez Deva, et une pommade Rescue dans les fleurs de Bach, dans laquelle est intégrée le pommier sauvage. Plus toute la partie stress, donc parfois lorsque l’on a des douleurs dorso-lombaires notamment, on peut appliquer cette pommade et on a tout de suite un mieux-être.

L’élixir de jasmin pour le coryza;
L’élixir de chicorée pour le diabète;
L’élixir
crab apple pour les problèmes cutanés;
Les pommades Deva ou Rescue pour les douleurs dorso-lombaires.

La fleur de Bach Chicory à utiliser en cas de diabète du chien

L’emploi de Chicory peut aider à diminuer la prise d’insuline dans les cas de diabète.

Tout à l’heure, j’ai oublié de dire en parlant de la fréquence et de la durée c’est que pour Assistance ou Rescue, là on est dans un résultat instantané, on est dans de l’aigu. On est dans du stress aigu. Mais il est clair que le stress aigu chez un animal, si on a un animal qui a vécu beaucoup de traumas, c’est bien de travailler aussi le terrain aussi. C’est l’avantage des fleurs, ce que j’ai trouvé merveilleux par rapport à l’allopathie, c’est de savoir qu’une fleur comme étoile de Bethléem peut permettre de travailler sur des chocs anciens, des récupérations de chocs anciens. On peut déprogrammer quelque part les cellules de ce choc et c’est impressionnant.

On peut déprogrammer un choc ancien ou récent avec l’élixir star of Bethleem, et c’est impressionnant.

 

Quelles fleurs de Bach pour animaux dans la trousse d’urgence?

Isabelle : On vous demande régulièrement les élixirs à mettre dans la trousse d’urgence, pourriez vous les rappeler s’il vous plait ?

Béatrice : Alors déjà Assistance – Deva (ou Situation d’Urgence pour animaux – Deva, ou Rescue Pet animaux chez Fleurs de Bach).  Les élixirs à mettre dans la trousse d’urgence sont ceux qu’on a sélectionnés avec mon amie Gaëlle (dans le livre). C’est vraiment important de suivre son intuition.

(…)

Assistance (ou Rescue Remedy) est souvent la porte d’entrée des élixirs. Quand vous discutez avec des personnes qui ne connaissent pas trop les élixirs, vous dites : »Est ce que vous connaissez le Rescue ? ». Ils vont savoir et c’est souvent la porte d’entrée.

Après il y a l’arnica en élixir floral qui est très utile par rapport à tout ce qui est chocs. (…) On avait mis la pensée qui est une fleur qui va pouvoir travailler sur tout ce qui est bactérien, viral mais attention ça ne veut pas dire que ça va forcément prendre la place et qu’il n’y aura pas besoin des antibiotiques, je tiens à le dire aussi.

Le pommier sauvage dont on a parlé tout à l’heure. L’amarante qui est une fleur aussi bien quand il y a des saignements qui aide beaucoup, et aussi pour des fortes douleurs,

La camomille à fois pour ses propriétés apaisantes mais aussi sur le système digestif aussi,  sur tout ce qui est douleurs digestives, nausées, vomissements.

(…)

Il y a aussi pour le côté tension avec physique, musculaire, le pissenlit pour détendre et enlever les tensions.

Dans la trousse d’urgence :
– le Rescue pour les crises
– l’arnica pour les chocs
– la pensée pour les infections virales ou bactériennes
– le pommier sauvage pour les problèmes de peau
l’amarante pour les saignements et les fortes douleurs
– la camomille pour apaiser le système digestif
et le pissenlit pour les tensions physiques ou musculaires

trousse d'urgence des fleurs de Bach pour animaux

Que mettre dans la trousse d’urgence des fleurs de Bach pour animaux?

 

Son livre sur les fleurs de Bach pour animaux : une « bible » très pratique

Isabelle : Vous avez co écrit un livre avec la comportementaliste Gaëlle Bertuc que vous mentionniez plus tôt qui s’appelle : Prendre soin de son animal avec les fleurs de Bach ; et qui est pour moi un des meilleurs livres sur le sujet, parce qu’il est très pratique et il a tout de qu’il faut de descriptif pour pouvoir faire des choix éclairés. On sent que c’est du vécu et que ce n’est pas juste transposé aux animaux à partir de données sur les humains parce que j’ai acheté d’autres livres et vraiment j’avais cette impression là pour les autres livres.
Comment en êtes vous arrivées à écrire cet ouvrage ?

Béatrice : Déjà je vous remercie de me donner la parole et de nous donner la parole de manière indirecte par rapport à cet ouvrage. Je précise aussi qu’il y a les élixirs contemporains de Deva qui sont aussi dans cet ouvrage, que nous utilisons avec Gaëlle et Gaëlle fait appel aux fleurs depuis plus longtemps que moi.

C’est la suite d’une rencontre qui s’est faite grâce aux fleurs et nous avons collaboré toutes les deux pour faire des composés animaux prêts à l’emploi au niveau du laboratoire Deva. C’est le laboratoire Deva qui nous a permis de nous rencontrer et puis nous avons fait ensuite un atelier lors du premier thérapeuticum du laboratoire Deva.  C’est là ou nous avons travaillé ensemble.  À la suite de ça, on était triste de se séparer d’un point de vue travail commun, et on savait que pour nous,  la suite logique c’était ça (le livre) avec vraiment l’objectif de partage.  (…)

Que l’humain puisse se rendre compte qu’il peut lui aussi apporter du bien-être à son animal.

Que l’humain puisse se rendre compte de ce qu’il peut apporter en terme de bien-être à son animal et à lui-même aussi puisque l’on vit ensemble. (…) C’est peut-être un peu prétentieux, mais c’est par ce livre qui fait son chemin, que chacun peut se dire finalement, qu’on peut faire quelque chose.

Quand je rencontre des animaux extrêmement peureux dans leur domicile, (…) certains animaux n’arrivent pas à voir d’autres personnes que leurs humains gardiens, je dis aux personnes on peut faire quelque chose pour rééquilibrer (l’animal). On ne va pas changer l’animal avec les fleurs, on va vraiment le rééquilibrer dans sa nature profonde. Et pour eux (les gardiens humains) c’est une découverte, pour ceux qui souhaitent tester. C’est vraiment l’objectif de partage et de faire un livre comme on aurait souhaiter en trouver.

« On ne va pas changer l’animal avec les fleurs, on va vraiment le rééquilibrer dans sa nature profonde. »

Isabelle : Est ce qu’avant votre livre il y avait beaucoup d’ouvrages?

Béatrice : oui , il y a plusieurs ouvrages, que j’ai commencé avant la formation à lire, donc oui il y a plusieurs ouvrages et puis je crois que depuis notre livre  il y en a d’autres qui sortent, du coup c’est très bien, il faut que les choses se répandent, il faut que l’information circule.

Isabelle : Pourriez-vous me donner la liste des autres ouvrages , pour les gens qui pourraient être intéressés.

Béatrice : Oui , elle doit être à la fin de notre livre. Par contre pour les nouveaux je n’ai pas forcément suivi.

Isabelle : Est ce qu’avec Gaëlle, est ce que parfois vous aviez quelques différences de perspectives?

Béatrice : Honnêtement avec Gaëlle, c’est une vraie rencontre comme avec les fleurs, on a vraiment écrit tout ce livre à 4 mains, c’est à dire qu’on a tout écrit ensemble.  Et nos approches peuvent être complémentaires mais nous avons toujours eu la même façon d’envisager les choses. Et (nous avons eu) une grande complicité, une grande connexion et même façon d’envisager les choses.

Donc c’est une super belle aventure ce livre, ça a été un vrai bonheur de partager cette écriture commune et quelque chose d’incroyable aussi, car je n’aurai jamais imaginé un jour écrire un ouvrage.

Isabelle : En tout cas il est réussi

Béatrice : merci.

Popularité des fleurs de Bach pour animaux chez les vétérinaires

Isabelle : Est ce que la florithérapie est souvent utilisée par les vétérinaires aujourd’hui?

Béatrice :  (…) On va dire aujourd’hui que l’ouverture sur les médecines complémentaires, ou dites alternatives  il y a plein de mots différents … On va dire que chez les vétérinaires, ça fait son chemin, mais c’est vrai que nous sommes dans une démarche proche de l’homéopathie. (Or) vous savez aujourd’hui, malheureusement, l’attitude face à l’homéopathie, on rencontre la même chose chez les vétérinaires donc voilà.

En tout cas il y en a qui pratiquent. Après pour savoir qui pratique, c’est difficile, il y a une association de vétérinaires qui s’appelle l’AMCV, c’est l’Association de médecines complémentaires vétérinaires qui a donc un site avec annuaire. C’est surtout par rapport à l’ostéopathie, à la phytothérapie, la gemmothérapie. La florathérapie aujourd’hui, il n’y a pas réellement d’annuaire de vétos qui la pratiquent, donc très souvent elle est complémentaire (aux autres modalités). Les ostéopathes utilisent les fleurs depuis longtemps comme en (médecine) humaine en même temps que leur pratique. Donc après il faut se renseigner en direct en fait.

L’AMCV, association de médecines complémentaires vétérinaires, a sur son site un annuaire des vétérinaires holistiques.

 

Message final sur la florathérapie

Isabelle : Et pour finir, quel message important souhaiteriez vous communiquer aux personnes qui nous écoutent ?

Béatrice : Alors le message important c’est d’observer son animal, s’ils veulent donner des fleurs.  Après ce qu’il faut savoir, c’est qu’on n’a pas forcément le recul, puisqu’on est dans la situation, dans le système. Donc si on n’y arrive pas tout seul, en pleine autonomie, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conseiller fleurs de Bach, ou un florathérapeute peu importe le nom, mais quelqu’un qui travaille avec les fleurs et qui aura ce recul par rapport à la situation.

Observer son animal pour bien choisir son remède, ou se faire conseiller.

Mon autre message dans les choses qui me tiennent à cœur : Je suis très sensible à l’accompagnement fin de vie. Je l’ai pratiqué dans mon cabinet, je la pratique aujourd’hui à domicile. (…) Ce moment là est important pour les personnes, pour les séquelles que ça peut laisser au niveau des personnes.  (…) Ce qui est bien triste pour nous, c’est qu’ils aient une durée de vie beaucoup plus courte. Ils nous confrontent à la mort et les fleurs sont un super accompagnement pour cette ultime séparation, donc physique en tout cas, puisque nous restons liés avec nos animaux qui sont partis, pour moi.

Fleurs de Bach pour animaux : bien observer son animal. Au besoin, se faire conseiller

Fleurs de Bach pour animaux : bien observer son animal. Au besoin, se faire conseiller

Les fleurs peuvent être très bénéfiques dans l’accompagnement de fin de vie.

Donc c’est de penser que les fleurs sont là pour aider pour ça , c’est un peu ce message là.

Bon ce n’est pas forcément un message très joyeux mais c’est pour moi vraiment quelque chose d’important. On en parle un petit peu dans le livre. Important, émouvant et surtout qui va pour la suite de la relation de l’humain avec l’animal, va vraiment avoir des impacts forts. Donc c’est vraiment important soit de pouvoir guérir ce moment là, soit de le préparer, de faire tout ça dans une certaine justesse.

Isabelle : Pour l’animal et pour l’humain.

Béatrice : Pour les deux. Pour l’humain qui va rester, qui va peut-être reprendre un animal après. Donc c’est quelque chose d’important.

Et puis après c’est aussi d’expérimenter sur soi. En donner à l’animal c’est bien, mais c’est bien d’expérimenter sur soi. On n’est pas forcé de faire un composé, on peut prendre des fleurs à l’unité… et puis voir ce qui se passe dans son corps aussi. Vraiment c’est important de pouvoir essayer de lâcher le mental. On est un peu trop formaté là-dessus, de se dire : « oui telle fleur va faire ça », et de voir ce que la fleur va faire dans le corps au fur et à mesure. Expérimenter, le message c’est ça : expérimenter.

Expérimenter sur soi-même pour ressentir l’effet de la fleur.

Isabelle : Comme disait le docteur Bach

Béatrice : Comme disait le Dr Bach, oui.

Isabelle : Merci beaucoup Béatrice.

Béatrice : merci à vous Isabelle.

Isabelle : A une prochaine fois j’espère.

Béatrice : Oui, avec grand plaisir. Merci.

Fleurs de Bach pour animaux : on peut agir pour leur bien-être

Pour contacter Béatrice Navarre, voici le lien vers son site vétérinaire.

Notre boutique en ligne Tout pour chien chat a une gamme Florithérapie avec de nombreux élixirs et composés floraux.

Toutes les idées au naturel pour nos toutous

Nos derniers posts Santé au naturel

Comment garder mon vieux chien en forme?

Comment garder mon vieux chien en forme?

Dans cet interview, le vétérinaire Alain Boutonnet nous livre des conseils simples et naturels sur comment garder son vieux chien en forme le plus longtemps possible, sans se ruiner : Les premiers signes du vieillissement, 3 pistes pour pouvoir "prévenir plutôt que...

Nos derniers posts Alimentation & Compléments

Comment garder mon vieux chien en forme?

Comment garder mon vieux chien en forme?

Dans cet interview, le vétérinaire Alain Boutonnet nous livre des conseils simples et naturels sur comment garder son vieux chien en forme le plus longtemps possible, sans se ruiner : Les premiers signes du vieillissement, 3 pistes pour pouvoir "prévenir plutôt que...

Nos derniers posts Comportement & Education

Comment rendre votre chien heureux ?

Comment rendre votre chien heureux ?

Vous avez envie de rendre votre chien heureux et bien dans ses pattes ? Quel est votre rêve exactement ? Un chien joueur mais calme à la maison quand vous voulez être tranquille ? Câlin mais pas collant ? Attaché à vous mais qui sait rester seul sans détruire tout...

Qu’est-ce que le medical training ?

Qu’est-ce que le medical training ?

Soigner son animal s’avère parfois compliqué et pour certains cela devient même un véritable combat. Chaque fois cela entache la relation de confiance que nous essayons tous de construire avec notre chien. C’est pourquoi dans cet article je vous explique ce qu’est le...

Nos derniers posts Thérapies

Nos derniers posts Divers

Comment garder mon vieux chien en forme?

Comment garder mon vieux chien en forme?

Dans cet interview, le vétérinaire Alain Boutonnet nous livre des conseils simples et naturels sur comment garder son vieux chien en forme le plus longtemps possible, sans se ruiner : Les premiers signes du vieillissement, 3 pistes pour pouvoir "prévenir plutôt que...

Lettre d'information

 

Zéro spam, que des informations utiles pour soigner votre chien au naturel

Bravo, votre inscription est complète !