Vous souhaitez faire une activité ludique avec votre chien ?  Testez le CaniVTT. Faire du vélo avec son chien est une occasion parfaite de rendre les sorties beaucoup plus amusantes ! Que savoir avant de se lancer ?

Qu’est-ce-que le CaniVTT ?

Le CaniVTT est un sport qui consiste à faire du vélo avec son chien. A l’aide de l’équipement nécessaire, vous pouvez, soit faire une balade avec votre toutou attaché sur le côté, soit vous faire tracter par lui (attaché alors devant votre vélo), comme on le voit avec les chiens de traineau.

Dans tous les cas, c’est l’occasion de tenter des expériences mémorables et de se créer de nouveaux souvenirs avec votre compagnon à quatre pattes. Le cyclisme avec votre chien sera l’opportunité de raffermir votre complicité et confiance mutuelle.

Avec quelles races de chien faire du vélo ?

Du moment que votre animal de compagnie ne soit ni un chiot de moins d’1 an, ni trop petit (de taille), ni malade, ni trop âgé, vous pouvez faire du CaniVTT. Il est préférable de consulter un vétérinaire pour qu’il puisse déterminer si votre chien est en bonne santé et apte ou non à cette discipline sportive.

Certaines races de chien sont déjà prédisposées à faire du CaniVTT, c’est le cas des chiens de traîneau, comme le husky, le Samoyède ou encore le malamute d’Alaska.

Depuis toujours, les Mushers (pilotes d’attelage) sont accompagnés par ces types de chiens pour parcourir des kilomètres en attelage, par toutes les températures.

Chien-du-Groenland
Le-Husky-sibérien
Le-labrador
Le-Samoyède
Le-Dobermann

Le chien du Groenland est également une race prédisposée à tracter. Utilisés depuis longtemps pour des activités liées à la chasse au phoque et à l’ours polaire, ces grands chiens pouvant atteindre les 30 kilos sont d’excellents compagnons pour les balades sportives à vélo.

Mais il n’y a pas que les chiens nordiques qui sont adaptés pour ce sport canin : vous pourrez le pratiquer avec les labradors (si en bonne forme physique et pas en surpoids), les Greyster, les Malinois, les Dobermann ou encore les Bouviers des Flandres. Ce sont des chiens qui aiment beaucoup la course et toujours enthousiastes lorsqu’il s’agit de tracter avec énergie. Votre toutou ne fait pas partie de ces races sportives ? Pas de souci : le CaniVTT se pratique aussi comme un simple promenade avec quantité d’autres chiens. Le tout sera de commencer en douceur.

Le “will to go” ou l’instinct de courir

Certaines races de chiens sont plus prédisposées que d’autres à tracter un traîneau ou une charge : ils possèdent naturellement un instinct que l’on nomme le “will to go” (ou envie de courir, envie de foncer). Il suffit de voir l’excitation des chiens de traîneau lorsque le départ est imminent, ils sont dotés de cet instinct comme d’autres l’instinct de chasse.

Pour les autres, il faudra développer cet instinct via le jeu, et jamais de manière contraignante. Entraînez votre toutou de manière progressive en commençant par exemple par de petites sessions de Canicross (crossing tracté par le chien). L’objectif est de l’entraîner à courir à vos côtés ou devant vous, de travailler sa résistance physique et de l’habituer à obéir à certaines injonctions verbales.

Chiens-de-traîneau

Si votre chien montre des difficultés lorsqu’il s’agit de passer du Canicross au CaniVTT, faites appel à une autre personne que votre animal de compagnie apprécie. Cette personne ira en vélo devant vous et votre chien la suivra. Cette technique devrait inciter le chien à avancer et à s’habituer à cette nouvelle discipline.

Pour y habituer un chien débutant, allez-y de manière graduelle et faites des temps de pause. Récompensez-le avec quelques friandises en chemin et bien entendu, de quoi se désaltérer. Si vous êtes déjà habitué à vous déplacer partout et sans problème avec votre compagnon à quatre pattes, le CaniVTT sera plus vite assimilé par ce dernier.

Un impératif évident est la volonté de votre chien à faire du CaniVTT. En effet, votre chien peut avoir le bon gabarit et la bonne forme physique, il n’a peut-être pas envie de tracter ou de courir à vos côtés. Vous pouvez tenter de lui apprendre à apprécier ce sport, mais si il montre de la résistance, mieux vaut ne pas l’y forcer…

Rouler à vélo avec son chien : les règles à suivre

Contrairement à la promenade classique avec votre animal de compagnie, le “dog cycling” est un exercice qui ne permet pas de se servir de ses bras pour orienter le chien : vos mains seront sur le guidon et la laisse rattachée au vélo, ce qui ne laisse que votre voix pour orienter votre toutou.

Cela demande donc la compréhension de vos ordres par votre chien. Pour éviter les accidents, il faut qu’il soit habitué à certaines injonctions que vous ne pourrez lui donner qu’avec votre voix : “Allez !”, “Stop !”, “Gauche !”, “Droite !”. Cela est particulièrement valable pour le CaniVTT sportif, un peu moins pour les promenades d’agrément.

Pour lui apprendre ces injonctions, vous pouvez employer diverses méthodes :

La première est l’emploi et la répétition des mots « Allez ! » et « Stop ! » pour lui faire comprendre que vous lui demandez d’avancer droit devant ou de s’arrêter. Profitez de petites séances de canicross avec votre chien pour employer le mot “Allez !” et “Stop !” dès que vous démarrez ou stoppez un sprint. Avec le temps et les répétitions, votre chien comprendra ce qu’il faut faire.

Pour les directions (gauche et droite) : placez le chien devant vous et lancez sa balle à gauche pour qu’il aille la chercher. En même temps, criez : “gauche !”. Recommencez jusqu’à ce que la commande soit bien comprise. Faites ensuite la même chose avec la droite et recommencez l’exercice régulièrement lors de sorties ou de jeux. Félicitez-le toujours chaleureusement.

Vous pouvez également donner ces commandes lors d’un changement de direction quand votre chien court à vos côtés, afin de lui faire intégrer le lien entre la direction et l’injonction donnée.

Quel matériel pour le CaniVTT ?

Un certain équipement est nécessaire pour pratiquer ce sport canin. Il est totalement déconseillé de rouler à vélo en tenant votre chien via une laisse traditionnelle, pour un risque d’accident évident !

Dans le cas où vous cherchez à être tracté par votre chien (“mushing”), le matériel sera essentiellement composé d’un vélo, d’un harnais, d’une barre à vélo et d’une laisse de vélo :

– un vélo :  tous les types de vélos sont envisageables : un btwin, un vélo hollandais ou encore une VTT/ mountain bike, assez robuste pour supporter les longues distances et les routes sinueuses ;

– un harnais : à la place du collier traditionnel, un harnais spécifique sera plus sécurisant pour le chien. Ainsi, lorsqu’il tirera énergiquement ou lors d’un mouvement brusque, il ne risque pas de se faire mal en s’étranglant. Ce harnais s’attache à la laisse du vélo, laisse qui sera elle-même attachée à la barre du vélo ;

– une barre à vélo : barre fixe et rigide qui empêche vélo et chien de se rapprocher trop dangereusement ;

– une laisse de vélo : en général, cette attache spéciale pour vélo est équipée d’un système facile d’accès qui permet de la détacher en cas d’urgence. Elle est également équipée d’un amortisseur qui absorbe le choc lors d’une traction brusque ;

– un casque et des gants pour assurer votre sécurité et confort ;

– une gourde d’eau fraîche pour votre chien et vous.

Le bike tow leash : une laisse de vélo tout-en-un

Si vous désirez plutôt rouler à vélo avec votre chien à vos côtés, pour des balades d’agrément, il existe un système des plus simples et tout-en-un : la laisse de vélo Bike Tow leashC’est ce système que je trouve sympa et voici pourquoi :

Sur des sentiers étroits ou des pistes cyclables, le mécanisme est tout à fait adapté pour ceux ne cherchent pas à faire de la compétition.

Ce système d’attache semi-rigide est pensé pour empêcher le chien de toucher le vélo, tout en lui permettant de se positionner soit devant, soit derrière, suivant la position la plus confortable pour lui. Il s’agit d’un système breveté, solide et durable, conçu par un ingénieur américain.

La laisse de vélo se fixe en bas de l’essieu arrière, ce qui offre une meilleure stabilité pour le cycliste et son compagnon, et prévient les accidents. Le mécanisme est aussi simple à monter qu’à utiliser, et ne nécessite pas plusieurs accessoires. Le système peut se monter à gauche comme à droite.

Enfin, cette laisse convient parfaitement aux personnes handicapées, à mobilité réduite (PMR), qui désirent promener leur chien avec leur fauteuil roulant.

Intéressé(e) ? Voici leur site, sur lequel il est possible de commander et de faire livrer en Europe, pour environ une cinquantaine d’euros : http://www.biketowleash.com/

Pour une balade tout en douceur avec votre chien

Si vous avez des petits chiens ou un chiot, vous pouvez toujours vous procurer un panier à placer à l’avant ou à l’arrière de votre vélo pour faire une ballade.

Pour les grands chiens trop âgés ou trop faibles pour courir, pensez aux remorques à vélo, qui permettent de transporter les animaux comme on le fait avec les enfants.

Envie de compétition sportive ?

Si vous ressentez l’envie de vous lancer dans la compétition de CaniVTT, sachez que des concours et manifestations sont organisés un peu partout en France : toutes les informations sont sur le site de la Fédération des Sports et Loisirs Canins. Votre chien doit avoir au minimum 18 mois pour concourir.

Article sponsorisé

Avez-vous déjà pratiqué le CaniVTT avec votre chien ? Partagez votre expérience avec les autres membres sur Facebook !

Les 5 vertus de la terre de diatomée pour mon chien

La terre de diatomée ou kieselguhr est une poudre naturelle aux mille vertus. Comment l’utiliser pour mon chien ?

Le CaniVTT, un sport idéal à faire avec le chien

Vous souhaitez faire une activité ludique et sportive avec votre chien ?  Testez le CaniVTT ! Tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer :

Médicaments chez le chien : vraiment sans risques?

Les médicaments de la médecine classique sont-ils réellement sans danger pour nos chiens ? Et sinon, pour quelles alternatives opter ?

Chien allergique, comment le soigner au naturel ?

Le nombre d’allergies ne cesse d’augmenter chez nos compagnons à quatre pattes, comme chez les humains. Comment soigner au naturel un chien allergique ?

Les fleurs de Bach, pour mon chien aussi

Bonne nouvelle, les fleurs de Bach sont aujourd’hui adaptées à nos amis les chiens. Conseils et usages pour nos amis poilus…

Pourquoi l’éducation positive ?

Pour rendre son chien heureux, il ne suffit pas de bien le nourrir ou de lui acheter des jouets. Un chien heureux, c’est aussi celui qui reçoit une éducation positive de celui qui est tout pour lui : son maître

L’argent colloïdal, pour la santé du chien

Utilisé régulièrement jusque dans les années 40, l’argent colloïdal est peu à peu tombé aux oubliettes. Comment l’utiliser pour le chien ?

L’huile de coco pour le chien

Pour ceux qui aiment soigner leurs chiens au naturel, l’huile de coco possède de nombreuses vertus, tant pour leur peau que pour leur santé globale. Comment l’employer ?

Que valent les certifications bio?

Quand on désire consommer bio pour ses animaux ou pour soi-même, pas toujours facile de s’y retrouver. Voici une liste des certifications bio de qualité…

7 produits naturels de soins pour chiens à faire soi-même

Des produits naturels de soins pour chiens ? On peut les fabriquer soi-même, pour le bien de leur santé, de notre portefeuille et de l’environnement. Quelques idées faciles à réaliser :

Partages

On y poste les plus jolies photos de nos poilus, on y témoigne.

Conseils

On y reçoit les conseils bio et naturels pour son toutou.

w

Avis

On y partage ses expériences avec les autres membres.

i

Infos

On peut y consulter les fichiers mis à disposition pour le groupe.

 

Catégories

Ce site réalise certains articles sponsorisés, afin de payer les frais liés à sa maintenance et à son hébergement. Les produits sont cependant testés et approuvés, dans le respect de la déontologie.

Encore plus d'idées au naturel pour nos toutous ?

Un message ? Une suggestion? Ecrivez-nous :

© Mon chien bio 2018. Reproduction interdite sans accord de l'auteur.