Mon chien est trop gros : surpoids, obésité et comment le faire maigrir

Santé

Retrouvons Sabine, notre expérimentatrice des méthodes naturelles qui partage son expérience personnelle sur le surpoids de sa chienne, Flamme. Comment son chien s’est retrouvé en surpoids, quel est le poids idéal, et comment faire maigrir son chien pour retrouver la forme, l’énergie et l’entrain.

Comment mon chien est devenu trop gros

Je nourrissais Flamme, ma chienne beauceron, au b.a.r.f, c’est-à-dire viande crue, os charnus, légumes et infusions (pour l’entretien) et j’ai toujours été assez rigoureuse vis-à-vis de son équilibre alimentaire. Elle avait  9 ans et entrait dans un âge où tout peut avoir un impact important sur sa vitalité !

J’avais dû la faire stériliser suite à un grave problème de santé, et depuis je constatais qu’elle avait plus d’appétit, elle était même devenue voleuse, dès qu’il y avait un truc à chiper, rien ne l’arrêtait !

C’est ainsi qu’au fil du temps, je me suis surprise à augmenter ses rations ! Mais pourquoi ? Parce que son air de chien « qui-n’a-pas-zassez-à-manger », qui lèche sa gamelle vide avec son regard en biais, me la tendant même, question d’avoir un peu de rab, me faisait toujours un peu culpabiliser. (La culpabilité mot sournois et pernicieux qui engendre bien des maux).

chien trop gros qui demande à manger plus.

Comment résister à ce regard implorant? C’est si gentiment demandé…

Au début, dans ses vertes années, je la faisais jeûner 1 fois par semaine, mais là, la pression socio-familiale des : « ôôô la pôvvvv » mais comment peux-tu être cruelle à ce point … ! »  renforçant de fait  la puissance de la pensée de ma Gourmande, me poussa à arrêter cette saine pratique !

Je me suis surprise aussi à lui faire lécher les plats, et tellement pratique ce prélavage, plus une trace de gras avant de passer à l’évier …. Bref  il fallut me rendre à l’évidence :

  1. augmentation sensible des quantités
  2. grignotages en tout genre (bon jamais de sucre ni de pâtisseries et autres trucs industriels, là je n’ai pas craqué) mais un peu de fromage par ci, un peu de charcutaille par-là …  de la récompense à de mauvaises habitudes il n’y avait qu’un pas à franchir… qui le fut, associé à cela de moins longues balades hivernales (Flamme vieillissant son besoin d’exercices diminuait.)

 

Les grignotages font grossir mon chien

trop de grignotages = chien trop gros

Et ce fut le choc  «  Flamme avait  grossi ! » elle entrait dans l’air du cubisme, « lard cubique » avais-je envie de dire !

Cela me remit en question, non seulement sur mon rapport à la nourriture, mais aussi sur ma façon d’aimer … et malgré un « savoir intellectuel » sur la relation psy/émotion/alimentation  blablabla , je voyais bien qu’entre mes belles théories et ma réalité de terrain il y avait une certaine distance pas si évidente à parcourir.

Il était temps d’aller explorer ces zones d’ombres si délicieusement  gourmandes qu’elles nous en cachent souvent les sournois dangers.

Nourrir son chien ou le remplir ?

Que comblons nous dans cette action, moins anodine qu’il n’y parait, en donnant un morceau de pain, de gâteau, de charcuterie, de plats en sauce, en ne sachant pas résister à ce regard si implorant?

regard implorant du chien pour une friandise

Nos chiens, des experts en psychologie humaine.

Toucher à l’alimentation c’est entrer dans l’intime de l’être, on ne peut y pénétrer qu’avec le plus grand respect. Les mécanismes mis en place sont complexes et la plupart du temps inconscients. Faire remonter ces mécanismes à la lumière de notre conscient, c’est aussi réveiller des blessures de l’enfance voire même transgénérationnelles et /ou sociétales (les guerres par exemple). Donc, oui, prise de conscience mais avec le plus grand respect pour qui nous sommes et qui est notre chien car le chien, de par son intimité avec nous, est dépendant de nos choix et de notre hygiène de vie. Notre responsabilité est engagée.

Mais rembobinons pour revenir aux sources et tentons d’explorer le pourquoi de ces prises de poids excessives et surtout quelles solutions  avons-nous pour enrayer ce fléau ?

Qu’est ce qui fait grossir mon chien ?

Des kilos superflus à l’obésité : attention, la limite est subtile

Différentes études vétérinaires s’accordent pour dire que l’obésité est un excédent ou une accumulation de masse adipeuse pouvant  créer un état inflammatoire de bas grade (silencieux) qui risque d’être à l’origine de comorbidités comme l’arthrose, les maladies cardiovasculaires etc…

Ces études s’accordent aussi à dire qu’il y a excédent lorsque le poids est de 15 à 20% supérieur au poids idéal du chien.

La prise de poids excessive est souvent liée à une alimentation trop abondante et à un manque d’exercice. Une suralimentation, souvent trop riche en glucides qui ne sont pas dépensés, et qui se mettent en réserve dans les tissus adipeux est fréquemment pointée du doigt.

Les friandises pour chien risquent de faire grossir mon chien

Difficile de résister aux friandises

Cela fonctionnait très bien lorsqu’en tant que mammifères luttant pour notre survie, nous (humains et animaux) devions faire face à des périodes de famine, suivie de périodes d’abondance.
Aujourd’hui dans notre société moderne, nous sommes beaucoup plus dans l’excès que dans le manque, dans un trop plein de calories, souvent  vides et de mauvaise qualité, de celles qui remplissent mais ne nourrissent pas, avec pour conséquence des maladies chroniques et inflammatoires extrêmement délétères sur le long terme et sur l’espérance de vie. Nos animaux de compagnie n’échappent pas à cette problématique.

L’impact de la stérilisation dans la prise de poids

Il peut y avoir d’autres paramètres qui entrent aussi en ligne de compte dans la prise de poids de nos compagnons. La stérilisation, qui fait aujourd’hui l’objet de grandes discussions,  pour ses effets secondaires non négligeables est un autre facteur à prendre en compte même si les avis restent partagés (nous n’aborderons dans cet article que la partie prise de poids)

Certaines  études émettent l’hypothèse que la stérilisation pourrait même favoriser l’obésité , elles soulignent le fait que la stérilisation induit un facteur de risque prédisposant à l’obésité particulièrement chez les chats mais aussi chez les chiens ; la stérilisation associée à une augmentation du poids reflèterait des changements métaboliques énergétiques[1], un dérèglement de l’appétit ; la suppression des œstrogènes (régulateur connu de l’appétit des chats)…le risque d’obésité associé à la stérilisation serait aussi influencé par la race et le sexe du chien[2] mais les discussions restent ouvertes et il est difficile d’avoir une vue objective à l’heure actuelle.

Le saviez-vous? Les besoins énergétiques du chien stérilisé diminuent de 20%.

 

Une hypothyroïdie peut également être à l’origine d’une prise de poids importante malgré une alimentation correcte et équilibrée. C’est une éventualité à ne pas négliger.

Mais restons centrés sur nos moyens d’actions au quotidien si nous sommes confrontés à une prise de poids de notre chien liée à son hygiène de vie.

Comment savoir si mon chien est trop gros?

Avoir un regard objectif sur sa silhouette

À quel moment devons-nous nous être alertés par le poids de notre chien ?

Pour commencer, il est intéressant de regarder sa silhouette, de profil et par-dessus (surtout ceux à poils courts, pour les animaux comme le berger de Brie c’est plus compliqué) :

Y  a-t-il un petit creux sur les flancs ? Apercevons-nous les dernières côtes (légèrement dessinées)

A la palpation,  si vous mettez les doigts de chaque côté du thorax et que vous faites un petit mouvement léger d’avant en arrière,  vous devriez aussi sentir une légère couche de graisse tout en pouvant palper les côtes. Si pour atteindre les côtes vous devez appuyer, alors il est temps de se dire que son animal a un léger embonpoint. Par contre si même en appuyant fort, vous n’arrivez pas à toucher et à percevoir les côtes, alors là il y a un risque  d’obésité, et il est très important pour son bien-être et sa longévité de prendre le taureau par les cornes et de passer à l’action.

N’oublions pas que parfois, nous pouvons aussi poser un regard peu objectif sur notre ami à 4 pattes, en clair,  on ne le voit pas gros, on ne s’en rend pas compte.

C’est un peu la conclusion  à laquelle  parviennent plusieurs recherches ainsi que le constat fait par nombre de vétérinaires.

Par exemple d’après cette étude de 2011[3] , il semblerait  que beaucoup de propriétaires de chiens n’aient pas une évaluation correcte de la forme corporelle de leur compagnon à 4 pattes, c’est-à-dire que souvent le propriétaire du chien considère soit que son chien a un corps plus maigre que l’évaluation « étalon  » (la perception la plus fréquente) , soit que son chien est plus gros que la réalité.

Questionnaire rapide sur l’état corporel de mon chien

Il existe plusieurs méthodes plus élaborées pour définir avec d’avantage de précision s’il y a excès de graisse ou non. L’état corporel est évalué par une échelle proposée dans le tableau ci-dessous et qui consiste en une notation de lettres de A à G suivi d’un questionnaire permettant de vous situer  en A B C etc…[4]

 

Notes Observations Visuel
A Très maigre,  votre chien a une quantité très faible ou une absence de graisse corporelle
B Maigre, votre chien n’a qu’une faible quantité de graisse corporelle
C Mince, le chien est dans une limite basse de graisse corporelle inférieure à la normale
D Idéal,  quantité équilibrée de graisse corporelle
E Léger surpoids, votre chien est dans la limite haute du score corporel idéal, petit excès de graisse
F Modérément en surpoids, votre chien a un excès de graisse corporelle trop important
G Obésité, votre chien a une trop grande quantité de graisse corporelle totale, santé à surveiller

 

Le questionnaire :

  • A Pouvez-vous sentir facilement les côtes en passant le bout de vos doigts sur la cage thoracique, sans appuyer ? Si oui allez Q A1 /si non Q A2
  • A1  : Pouvez-vous sentir facilement la colonne vertébrale, en passant le bout de vos doigts sur le dos, sans appuyer ?  si oui Q A3/ si non Score C
  • A2: sentez-vous facilement les contours des côtes en passant le bout des doigts sur la cage thoracique en appuyant légèrement ? si oui Q B1 / si non Q B2
  • A3 :pouvez-vous sentir, en passant les doigts sur la cage thoracique,  les os des épaules et des hanches ? si oui  Score A / si non Score B
  • B1 : y a-t-il une couche de graisse sur les côtes ? si oui Score E / si non Score D
  • B2 : pouvez-vous sentir le creux de la hanche en passant la main le long du flanc de votre chien ? si oui QB3 / si non QB4
  • B3 : pouvez vous sentir un creux en passant la main sous le ventre en partant du thorax vers les pattes arrière ? si oui score E/ si non score F
  • B4 : le chien a-t-il des problèmes de santé ou de mobilité ? si oui Score G / si non Score F
Photo d'un chien obèse

Difficile de sentir les côtes de Pépito, le chihuahua de belle-maman (celle d’Isabelle)…

 

Mon chien est trop gros : que faire?  

Se fixer des objectifs atteignables : doucement mais surement

Concrètement que faire ? Ainsi donc  je constate que mon chien a grossi, un peu, beaucoup, à la folie …. Et ?
Bon si c’est à la folie, et qu’il entre dans la case obésité c’est-à-dire au-dessus de 15% de son poids,  je vous invite à prendre conseil auprès de votre vétérinaire pour un bilan de santé, question de ne pas passer à côté de quelque chose de grave. L’obésité est une maladie sérieuse qui entraine dans son sillage un cortège d’affections plus ou moins graves mettant la vie de nos amis en danger.

Nous resterons concentrés sur les prises de poids un peu excessives qui non maitrisées peuvent entrainer l’obésité (chiens de corpulence E ou F du tableau).

Ce n’est pas évident de changer ses habitudes de vie, de trouver le bon équilibre sans que cela ne crée du stress. Il est important d’en prendre conscience et d’ajuster ce que l’on apprend ou ce que l’on glane comme information à notre mode de vie, sinon sur le long terme cela risque d’échouer.

Nous avons conscience, que pour garder notre compagnon à 4 pattes en santé, une bonne hygiène de vie est de mise et pour cela nous avons à notre disposition pléthore de conseils, d’études, de livres qui nous indiquent  la route. Tous s’entendent à recommander une alimentation saine, équilibrée et adaptée  et de l’exercice ! Voilà c’est dit et cela parait tellement simple ! Mais la réalité quotidienne n’est pas toujours en adéquation avec ce sage adage. L’objectif n’est pas de se créer du stress ou des contraintes supplémentaires, mais d’avoir un but raisonnable et ensuite de faire de notre mieux pour s’en approcher, sachant qu’une alimentation bien adaptée nous fera probablement faire des économies plus tard lorsque le corps commencera à vieillir.

Résumons :

Notre chien a besoin d’aliments qui, grâce à la digestion, vont être transformés en nutriments (en briques de construction)  pour être redistribués selon les besoins de l’organisme (entretien, réparation, construction, production thermique, énergie  etc..) et si je lui donne trop d’aliments par rapport à ses besoins, ce dernier les stockera sous forme de graisse.

Définir le poids idéal

Maintenant action !

La forme ou les formes ? Y a-t-il un « poids idéal standard », un tableau avec des données très précises? La réponse est non. Certains sites, en général dédiés à une race particulière, ont créé des courbes ou des fourchettes de poids basées sur les témoignages de nombreux propriétaires de chien, mais ici aussi, les avis ne concordent pas toujours.

En effet, le poids de forme n’est pas le même pour tous les chiens. Il dépend des besoins énergétiques d’entretien (BEE) du chien qui varient en fonction de la race, de l’âge, du sexe, de son niveau d’activité et si le chien est stérilisé ou non. Pour déterminer le poids de forme de votre toutou, le plus simple est de demander à votre vétérinaire et de vous fier au visuel (voir questionnaire et tableau cités plus haut).

Si vous voulez en savoir plus sur les BEE, le syndicat National des Professions du Chien et du Chat a créé un document très clair et facile à lire pour nous éclairer sur le sujet.

Pour qu’un chien garde un poids stable, il faut que le nombre de calories qui rentre quand il mange soit égal au nombre de calories (énergie) qu’il dépense.
Le chien dépense de l’énergie pour ses activités (15 à 30%), pour réguler son organisme (55 à 70%) et pour digérer (10%).

Nous pouvons agir à différents niveaux pour faire perdre du poids à notre chien :

  • Diminuer la quantité de nourriture que l’on donne,
  • Donner une nourriture riche en protéines de qualité: les protéines demandent plus d’énergie pour être digérées.
  • Augmenter le niveau d’activité.
Le saviez-vous? Qu’est-ce qu’une activité « normale » : Chez le chien, c’est un animal qui a un accès illimité́ (toute la journée) à un espace suffisamment grand pour courir, stimulant pour effectuer des recherches, etc. Un chien sortant 1 à 2 heures par jour, même détaché, est un chien peu actif. [5]

 

Les besoins alimentaires des chiens peuvent être quantifiés en termes de besoins énergétiques, besoins de protéines, de glucides, de lipides, de fibres, de vitamines et de minéraux.

Le saviez vous?  (les protéines sont formées d’acides aminés (l’unité de base) qui servent de briques de construction pour les parties structurelles  « dures » de l’organisme muscles, collagène  etc… les enzymes sont des protéines. Il y a 10 acides aminés essentiels qui ne sont pas fabriqués par le chien et qui doivent être importés par l’alimentation : arginine, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane, valine.

 

Une fois le poids à atteindre de votre chien défini, il reste à élaborer un protocole ciblé  afin de l’aider à retrouver son poids de santé. Attention réduire les quantités ne signifie pas juste réduire les rations car il faut tenir compte que les besoins de l’animal en calcium, phosphore, vitamines et minéraux restent couverts.

Swanie Simon auteure du livre « Je nourris mon chien naturellement »  nous explique que le chien ne doit pas perdre plus de 2% de son poids par semaine.

Cas pratiques

Cas 1 : Mon chien doit perdre quelques kilos.

Si le chien pèse 25 kg par exemple, alors que son poids de forme est de 20 kg, on peut directement mettre en place sa ration idéale.

Cas 2 : Mon chien doit perdre de nombreux kilos.

Si le chien est vraiment au-dessus de son poids idéal, alors il faut agir progressivement en plusieurs temps. Imaginons que mon chien pèse 30 kg et que son poids de forme est de 20 kg. Je vais procéder en 2 temps :

  • Dans un premier temps, je lui donne la ration idéale ou BEE (besoins énergétiques d’entretien) pour un chien de 25 kg.
  • Une fois que mon chien pèse 25 kg, je lui donne la ration idéale pour un chien de 20kg.

Si le chien est obèse, on lui enlève environ 20% de sa ration habituelle. Puis, une fois qu’il a atteint le poids pour cette ration, on enlève encore 20% de la ration, etc. autant de fois que nécessaire. Il est fortement recommandé de faire maigrir le chien obèse sous surveillance vétérinaire.

Les friandises

Selon le mode alimentaire de votre chien (croquettes, ration ménagère, barf…) il faudra veiller à ce que sa ration lui fournisse et une perte de poids et un apport équilibré pour ses besoins fondamentaux. Important aussi de tenir compte des friandises que l’on distribue à côté que ce soit pour l’éducation comme récompense ou juste pour marquer son affection. (Dur dur hein de résister à leur regard !).

Astuce de Swanie  pour les friandises :  » une technique facile est de mettre dans un verre une friandise à chaque fois que vous lui en proposez une (donc une pour le chien, et une dans le verre), comme cela à la fin de la journée vous notez la quantité qu’il y a dans le verre pour voir ce que vous lui avez donné et le déduisez de sa gamelle de nourriture.

 

Les restes de table jouent sur la balance et contribuent à l'embonpoint du chien du chien

Les petits cubes de fromage ou de jambon pèsent sur la balance…

Les différents types d’alimentation

Les croquettes

L’alimentation industrielle via les croquettes est la plus pratiquée aujourd’hui et celle recommandée généralement par les vétérinaires car les croquettes de qualité contiennent les nutriments dont notre chien a besoin et qu’il est plus facile de les doser sans provoquer de carence.

Attention, la qualité et la composition des croquettes devront être observées à la loupe car toutes les croquettes ne se valent pas. Voir notre article comparatif sur les croquettes bio. Et notre article sur la qualité des croquettes. Vigilance aussi sur la quantité, car souvent les croquettes sont données à volonté.

Les croquettes : attention à la quantité et la qualité

Les croquettes : attention à la quantité et la qualité

Les quantités à donner sont inscrites sur les paquets de croquettes, selon le poids du chien, mais  si vous n’êtes pas sûrs demandez à votre vétérinaire  qui saura vous conseiller selon la marque.

La ration ménagère

C’est ce qui était donné aux chiens autrefois dans les campagnes. Pour faire court, les chiens avaient les restes. Aujourd’hui la ration dite ménagère a acquis des lettres de noblesse et s’élabore avec des règles bien précises pour obtenir une alimentation équilibrée  et est composée pour faire simple :

  • d’une viande maigre
  • d’un légume à fibres (souvent légume vert)
  • d’un féculent (pâtes ou riz)
  • d’une huile végétale (pour les acides gras essentiels
  • de minéraux et de vitamines indispensables pour l’équilibre de la ration (soit en complément alimentaire, soit sous forme d’infusions (style ortie)

 

L’alimentation B.A.R.F (Biologically Appropriate Raw Food)

En français:  Alimentation à base de viande crue biologiquement adaptée.  C’est-à-dire une alimentation proche de ce que les carnivores pourraient trouver dans la nature, qui a le vent en poupe aujourd’hui, pas si évident que ça non plus pour trouver le bon équilibre, ne serait-ce que pour s’approvisionner.

C’est pourtant l’alimentation que j’ai choisie, mais cela m’a demandé une sacrée organisation, et de la persévérance car trouver le circuit idéal est un parcours initiatique, oserai-je dire, sans compter que parfois la source s’arrête et/ou l’on déménage et il faut tout recommencer.

Ici, on ne parle pas de % de protéines, lipides, glucides, mais on compte en terme d’ingrédients : viande, abats, os charnus, etc. on estime que les morceaux (choisis avec soin et en quantité précise) contiennent exactement ce dont le chien a besoin puisque c’est très proche de sa nourriture ancestrale (dans la nature, il ne mangerait pas des croquettes mais des animaux entiers composés de viande, os, abats, etc.).

chien qui mange un os

C’est à chacun(e) de faire ses choix en toute liberté selon son mode de vie, le tout est de trouver le bon équilibre.

Exemple de régime avec ma chienne

Je vous partage la mise en place du régime de ma nouvelle chienne Nymphe de 3 ans,  adoptée il y a peu, qui commence elle aussi à prendre un peu de rondeurs. Laissez le naturel il revient au galop , et voilà.  J’ai commencé les 3 premiers mois à lui remplir une énorme gamelle par peur du manque,  pour compenser peut-être, pour la (me) rassurer. Pensez donc  plus d’1.5kg de viande riz légumes par jour … sauf que non ce n’est décidément pas la bonne approche.

Astuce :  Prendre une gamelle plus petite qu’on peut bien remplir sans dépasser les quantités. Psychologiquement, ça aide à donner moins en ayant l’impression de bien remplir quand même!

 

Une petite gamelle bien remplie satisfait plus qu'une grande gamelle peu remplie

Une petite gamelle bien remplie satisfait plus qu’une grande gamelle peu remplie

NYMPHE : Chienne beauceron de 3 ans, stérilisée, modérément active.

  • Poids de forme: 35kg
  • Poids actuel : 38,5kg
  • Objectif : perdre 3,5kg

Je choisis d’appliquer la ration directement poids idéal car elle n’est pas véritablement en surpoids  (voir plus haut)

Quantité à perdre par semaine :

  • 2% de 35kg = 700g

Répartition des ingrédients :

Produits d’origine animale (viande, abats,  œufs, poissons, produits laitiers etc) : 75%

  • 75% de 700g = 525g d’apport protéiné
  • 25%  pour le reste  =   175 g de légumes, fruits, céréales, riz …

Dans mon congélateur j’ai des carcasses de volailles bien charnues, et des abats : beaucoup de mou avec trachée, des cervelles, du cœur, des déchets de viande corrects.

Je conditionne, dans des petits sachets, la quantité de viande nécessaire.

Je prépare à l’avance le riz et les légumes (plus de légumes que de riz) : épinards, carottes, courgettes, ortie … je peux aussi faire une soupe de légumes mixés dans laquelle je rajoute un peu de riz ou des pâtes de riz.

Je peux aussi acheter des sachets de légumes bio surgelés, c’est plus simple surtout l’hiver. L’été, l’approvisionnement est plus facile.  Pour la viande  j’ai trouvé un boucher adorable qui me fournit en déchets de qualité.

Les compléments

Je rajoute de la levure de bière, de l’huile de coco/et ou olive, une c à café de curcuma, une c.à.café de vinaigre de cidre et je saupoudre régulièrement avec de la spiruline ou de la poudre d’ortie. Il m’arrive aussi de rajouter dans la gamelle de l’infusion d’ortie (à la place de la poudre).

Vous trouverez toute une gamme de compléments alimentaires de qualité dans notre boutique Tout Pour Chien Chat

Une fois la routine mise en place, nourrir correctement son ami à 4 pattes devient simple.

Si vous êtes intéressé.e par le Barf mais que vous vous sentez intimidée par ce mode d’alimentation, je recommande le livre « Je nourris mon chien naturellement » de Swanie Simon qui explique simplement ce qu’est l’alimentation crue, ce qu’il faut donner, et comment transitionner vers ce mode d’alimentation.

N’hésitez pas à venir partager vos recettes amincissantes, si cela a réussi à votre loulou, vos difficultés aussi sur notre groupe Facebook Mon Chien Bio.

faire maigrir mon chien

 

Sabine Couttier est herbaliste passionnée par les plantes médicinales. Elle anime le groupe Facebook de Monchienbio et partage avec nous sur le site ses expériences vécues avec sa chienne beauceron, excellente collaboratrice canine.

Références:

[1] https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/j.1439-0396.2005.00612.x

[2] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15923551/

[3] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21820746/

[4] Cailleau, Charlotte. Prévalence et facteurs de risque de l’obésité et du surpoids chez le chien : enquête en Australie et comparaison avec la situation en France Thèse d’exercice, Médecine vétérinaire, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse – ENVT, 2017, 182 p.

[5] Syndicat National des Professions du Chien et du Chat – Tous droits réservés – 44 rue des halles 01320 Chalamont –

Toutes les idées au naturel pour nos toutous

Nos derniers posts Santé au naturel

Le bouillon d’os, un cocktail santé pour le chien

Le bouillon d’os, un cocktail santé pour le chien

Le bouillon d’os est un moyen facile et peu onéreux d’apporter de nombreux nutriments à votre chien. Pourquoi et comment le préparer facilement. Lorsque les jours raccourcissent et qu’il fait froid, si votre chien est convalescent ou vieillissant, un remède idéal que...

Nutrigénomique : mon chien est ce qu’il mange

Nutrigénomique : mon chien est ce qu’il mange

Qu'est-ce que la nutrigénomique? Quelles sont les applications pour nos chiens? Swanie Simon, naturopathe pour animaux a écrit un article simple et pratique sur cette science. Voici son article traduit ci-dessous avec son autorisation. Nutrigénomique - vous êtes ce...

Nos derniers posts Alimentation & Compléments

Le bouillon d’os, un cocktail santé pour le chien

Le bouillon d’os, un cocktail santé pour le chien

Le bouillon d’os est un moyen facile et peu onéreux d’apporter de nombreux nutriments à votre chien. Pourquoi et comment le préparer facilement. Lorsque les jours raccourcissent et qu’il fait froid, si votre chien est convalescent ou vieillissant, un remède idéal que...

Nutrigénomique : mon chien est ce qu’il mange

Nutrigénomique : mon chien est ce qu’il mange

Qu'est-ce que la nutrigénomique? Quelles sont les applications pour nos chiens? Swanie Simon, naturopathe pour animaux a écrit un article simple et pratique sur cette science. Voici son article traduit ci-dessous avec son autorisation. Nutrigénomique - vous êtes ce...

Nos derniers posts Comportement & Education

Comment rendre votre chien heureux ?

Comment rendre votre chien heureux ?

Vous avez envie de rendre votre chien heureux et bien dans ses pattes ? Quel est votre rêve exactement ? Un chien joueur mais calme à la maison quand vous voulez être tranquille ? Câlin mais pas collant ? Attaché à vous mais qui sait rester seul sans détruire tout...

Qu’est-ce que le medical training ?

Qu’est-ce que le medical training ?

Soigner son animal s’avère parfois compliqué et pour certains cela devient même un véritable combat. Chaque fois cela entache la relation de confiance que nous essayons tous de construire avec notre chien. C’est pourquoi dans cet article je vous explique ce qu’est le...

Nos derniers posts Thérapies

Nos derniers posts Divers

Lettre d'information

 

Zéro spam, que des informations utiles pour soigner votre chien au naturel

Bravo, votre inscription est complète !