Parce que pour rendre un chien heureux, il ne suffit pas de bien le nourrir ou de lui acheter des jouets. Un chien heureux, c’est aussi celui qui reçoit une éducation positive de la part de celui qui est tout pour lui : son maître.

Quand on adopte un chiot, on est tout à son bonheur d’avoir un petit nouveau dans la famille. Bien souvent, on ne s’est pas encore posé la question de savoir comment on va l’éduquer, parce qu’on n’est pas experts en psychologie canine, nous, on est juste de nouveaux maîtres plein d’amour pour cette petite boule de poils !

Coup de journal sur le derrière, réprimandes, traction sur la laisse s’il tire, tout le monde y va de son petit conseil quand il s’agit de donner des pistes aux nouveaux maîtres.

Grâce à la compréhension de la psychologie canine, ces méthodes brutales sont aujourd’hui dépassées : dresser un chien en lui faisant peur le rendra obéissant mais aussi terrorisé et au pire, agressif. Elles datent du temps où le chien était juste un système d’alarme pour le foyer, considéré ni plus ni moins comme un objet usuel.

Personnellement, ce n’est pas du tout la vision que j’ai d’une relation sincère avec ces animaux qui nous donnent tout leur amour sans calcul, et je suis sûre que vous non plus… Mais alors comment éduquer son chien au mieux ?

L’éducation positive expliquée

L’éducation positive repose d’abord sur une notion de confiance : votre toutou doit se fier à vous et vous considérer comme un maître sûr et constant. Pour lui apprendre les bases de ce qui est acceptable ou pas, pas besoin de violence mais l’utilisation de techniques de renforcement positif.

Le renforcement positif est l’augmentation de la probabilité qu’un comportement apparaisse ou disparaisse. C’est précisément ce sur quoi on va travailler en éducation positive.

Vous vous sentez toujours plus motivé au travail lorsque vous y recevez des réactions positives plutôt que si vous y êtes brimé, n’est-ce pas ? Pensez à la motivation que cela vous procure et à l’envie de vous y investir… et bien chez nos toutous, c’est pareil : ils sont heureux de faire plaisir et vont tendre vers les comportements qui amèneront à cette gratification.

Avec un maître qu’il aime et respecte, le chien comprend intuitivement qu’il a plus intérêt à produire ces comportements attendus, plutôt que de faire mille et une bêtises, souvent symptomatiques d’un problème à l’âge adulte.

En éducation positive, le maître se pose en guide qui stimule son insertion dans la société et dans la famille. Un guide qui assumera le rôle de dominant, mais dans un cadre aimant, cohérent et sécurisant.

Réagir positivement aux comportements

Durant la période d’apprentissage, le guide (ou le maître) posera au chien un problème simple qu’il doit résoudre. Si la réponse est mauvaise, pas de punition. La philosophie de cette pratique consiste à féliciter le chien lorsqu’il a un comportement adapté et sinon, de l’ignorer.

En période d’apprentissage, ces comportements pourront naître de façon spontanée (il marche à vos côtés, il s’assied) : il s’agit alors de renforcer positivement ce comportement survenu spontanément à l’aide d’une récompense, par le biais d’une caresse, de félicitations ou d’une friandise, afin que le chien fixe le comportement attendu et le répète et qu’il devienne sa norme.

Et s’il n’apparaît pas spontanément ? Un maître ou un éducateur peut également initier un comportement. Un exemple : vous désirez apprendre à votre chien comment venir “au pied” ? Faites-le tenir par une personne tierce et éloignez-vous en tenant son jouet dans votre main de manière bien visible. Lorsqu’il est lâché et qu’il court vers vous (et son jouet), criez clairement l’ordre “au pied !”, afin de le fixer dans la tête du chien tout en l’associant à une récompense. De cette manière, votre chien associera plus facilement les ordres, les comportements attendus à la gratification.

Pour apprendre à votre compagnon à marcher à mes côtés, voici un exemple de méthode que j’ai appliquée lors des séances d’éducation canine positive : pas de besoin de laisse, par besoin de collier étrangleur, pas besoin de cris ou de nervosité. Juste des tours du terrain avec mon toutou à mes côtés …. qui avait tendance à partir un peu dans tous les sens au début des leçons.

Mais avec de la patience (et les conseils de l’éducateur) on arrive à tout : petit à petit, à force de le récompenser par des friandises ou des félicitations lorsqu’il avait le comportement attendu (marcher calmement à mes côtés), il a fait d’indéniables progrès… même si tout ne s’est pas fait du jour au lendemain !

Et c’est ce sur quoi insistent les éducateurs : le renforcement positif demande de la patience, mais surtout beaucoup de répétitions. Dès que vous en avez l’occasion, refaites ces petits exercices en y associant toujours une récompense, en période d’apprentissage.

Petit à petit, et au fur et à mesure de l’intégration des comportements attendus, on pourra diminuer les récompenses sous forme de friandises et les remplacer par des félicitations uniquement (une caresse, une parole bienveillante). Vous le savez, les toutous en sont tout aussi friands.

La motivation chez le chien

La gourmandise, on ne vous l’apprend pas, tout comme les promenades ou encore les jeux, sont des gratifications dont raffolent nos compagnons. Mais pas uniquement : dans une relation aussi fusionnelle que celle qu’ils ont avec leurs maîtres, les chiens cherchent avant tout à faire plaisir. Avec de la complicité et de la confiance, vous rendrez votre animal heureux, motivé à produire les comportements attendus, et avide de progresser.

En éducation positive, on considère que l’intimidation ou la violence dans l’éducation du chien ne le motivent pas mais le stressent. Il réagit alors par crainte, et non par envie de faire plaisir, ce qui diminue la faculté d’apprentissage.

D’après les éducateurs canins spécialisés en éducation positive, il ne faut surtout pas :

Hurler sur lui

Le frapper, même avec un journal

Tirer brutalement sur sa laisse

L’isoler, l’enfermer

Les clichés sur l’éducation positive

De nombreux clichés subsistent encore aujourd’hui à propos de l’éducation positive, sans doute par méconnaissance.

Ils véhiculent l’idée qu’un chien éduqué positivement se voit gavé de friandises, autorisé à tout faire sans aucun frein. C’est faux !

La friandise est un outil pratique qui permet la répétition de certains comportements, en phase d’apprentissage uniquement. Pour certains chiens, qui ne la digèrent pas, on privilégiera une autre forme de récompense, telle qu’une caresse ou une parole encourageante. Les éducateurs “positifs”, d’après l’expérience que j’en ai eue, ne poussent pas les chiens à la consommation de friandises : en plus d’être limitées à la période d’apprentissage, elles sont souvent réduites à leur plus simple expression (de minuscules fragments de biscuits).

Quant aux limites, elles sont bel et bien posées, mais de manière différente de celles que nous connaissons généralement en matière d’éducation canine traditionnelle.

Ici, en effet, pas de cris : l’idée est de l’amener à faire autre chose que ce qu’il a envie de faire. Un exemple : si notre chien a tendance à sauter sur nous (comportement indésirable), on recule d’un pas pour l’en empêcher et disant un “non !”, “assis !” clair et ferme.  Et on répète encore et encore cet exercice, jusqu’à ce qu’il se “grave” dans l’esprit du chien. Au lieu de le sanctionner, on fait différer ce comportement indésirable par une demande d’action alternative.

Les sceptiques objecteront qu’il s’agit d’une vision bien naïve de l’éducation des chiens, mais ils oublient que cette pédagogie nécéssite beaucoup plus d’implication que le “dressage” classique. C’est pourquoi l’accompagnement d’un éducateur est préconisé.

Le chien est un animal opportuniste. L’éducation positive lui apprend au fur et à mesure que c’est vous qui gérez la demande de contacts, l’espace et la nourriture, via des techniques alternatives et toujours avec bienveillance.

Qu’en retenir ?

En somme, l’éducation positive est basée principalement sur un profond respect pour ces êtres sensibles et aimants que sont nos compagnons.

On y part du principe que nos toutous sont motivés à l’idée d’une récompense, mais également par la complicité créée entre lui et son maître, dans une relation saine et harmonieuse. Les rapports entre eux et nous ont évolué au fil des siècles et l’éducation d’un chien “à la baguette” tend à disparaître…

Si l’éducation positive et bienveillante semble parfois difficile, c’est parce qu’elle demande dinnombrables répétitions. Beaucoup de patience est nécessaire pour comprendre réellement la nature de notre chien, ses besoins et façons de communiquer. L’interprétation et l’accompagnement d’un éducateur canin spécialisé seront en cela très précieux !

Un chien épanoui, c’est de l’affection à n’en plus finir. Et le mien me le rend au centuple, pas vous ?

Et vous, avez-vous déjà tenté l’éducation positive avec votre chien ? Partagez votre expérience sur le groupe Facebook et découvrez nos autres articles sur la santé du chien au naturel !

Les tumeurs cancéreuses chez le chien

Comme chez les humains, les tumeurs cancéreuses chez le chien sont à surveiller de près. Aperçu de celles qui se déclarent le plus souvent chez nos amis à quatre pattes…

Chien allergique, comment le soigner au naturel ?

Le nombre d’allergies ne cesse d’augmenter chez nos compagnons à quatre pattes, comme chez les humains. Comment soigner au naturel un chien allergique ?

Chien anxieux, les solutions naturelles

Votre chien paraît mal dans sa peau ? Il se pourrait qu’il souffre d’angoisse. Voyons comment aider naturellement le chien anxieux :

L’huile de coco pour le chien

Pour ceux qui aiment soigner leurs chiens au naturel, l’huile de coco possède de nombreuses vertus, tant pour leur peau que pour leur santé globale. Comment l’employer ?

Le CaniVTT, un sport idéal à faire avec le chien

Vous souhaitez faire une activité ludique et sportive avec votre chien ?  Testez le CaniVTT ! Tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer :

Comment utiliser les huiles essentielles pour les chiens ?

Beaucoup d’entre nous s’en servent déjà au quotidien, mais savez-vous que l’on peut utiliser des huiles essentielles pour soigner nos chiens aussi ?

L’huile de CBD pour les chiens

Le cannabis thérapeutique est à la mode. Certains pays n’hésitent plus à le légaliser. Mais que penser de l’huile de CBD pour les chiens ?

Soigner l’arthrose du chien naturellement

L’arthrose ne touche pas uniquement l’Homme : nos chiens peuvent également en souffrir. Alors comment soigner l’arthrose du chien naturellement ?

Les meilleurs compléments alimentaires pour le chien

Même si l’on est attentif à l’alimentation qu’on leur apporte, nos chiens peuvent quelquefois manquer des vitamines et minéraux nécessaires à une santé optimale…

L’argent colloïdal, pour la santé du chien

Utilisé régulièrement jusque dans les années 40, l’argent colloïdal est peu à peu tombé aux oubliettes. Comment l’utiliser pour le chien ?

Partages

On y poste les plus jolies photos de nos poilus, on y témoigne.

Conseils

On y reçoit les conseils bio et naturels pour son toutou.

w

Avis

On y partage ses expériences avec les autres membres.

i

Infos

On peut y consulter les fichiers mis à disposition pour le groupe.

 

Catégories

Ce site réalise certains articles sponsorisés, afin de payer les frais liés à sa maintenance et à son hébergement. Les produits sont cependant testés et approuvés, dans le respect de la déontologie.

Encore plus d'idées au naturel pour nos toutous ?

Un message ? Une suggestion? Ecrivez-nous :

© Mon chien bio 2018. Reproduction interdite sans accord de l'auteur.