Comme chez les humains, les tumeurs cancéreuses chez le chien sont à surveiller de près. Aperçu de celles qui se déclarent le plus souvent chez nos amis à quatre pattes :

Si certains cancers canins ont des similitudes avec ceux développés chez les humains, d’autres sont beaucoup plus fréquents chez nos compagnons, tels que les tumeurs mammaires, cancers de la peau ou du système lymphatique. Pour y voir plus clair :

1. Les tumeurs mammaires de la chienne :

La tumeur mammaire est très courante chez les chiennes vieillissantes : l’âge moyen de son apparition se situe aux alentours des huit ans et se présente sous la forme d’une grosseur anormale dans la région des mamelles. Dans sa forme maligne, elle s’accompagne parfois de métastases au niveau du foie et des poumons (pour rappel, les métastases sont des croissances cellulaires cancéreuses qui se développent dans des organes périphériques).

Statistiquement, on constate qu’environ 50% de ces tumeurs chez la chienne sont bénignes pour 50 autres % malignes, et qu’une chienne ayant développé cette forme de tumeur a 60 % de probabilités d’en développer une autre… à surveiller de près, dès lors !

A quoi ressemble une tumeur mammaire chez la chienne ?

Cette tumeur se présente souvent sous forme de nodules (grosseurs) de taille variable au niveau des mamelles et dans la plupart des cas, ce sont les mamelles arrière qui sont les plus touchées. Parfois, l’on constate également une inflammation ou des rougeurs sur la peau. Si cette pathologie se rapproche en bien des points du cancer du sein chez la femme, il est recommandé de procéder à des palpations régulières du ventre de votre chienne pour détecter les signes avant-coureurs d’une tumeur mammaire.

Prévenir la tumeur mammaire chez la chienne, c’est possible ?

Une chienne stérilisée a 7 fois moins de probabilités de développer une tumeur mammaire qu’une chienne entière (non stérilisée). Les études vétérinaires ont démontré qu’une stérilisation réalisée très tôt dans la vie de la chienne a un impact non négligeable sur les chances de développer ce type de cancer : une chienne stérilisée avant ses premières chaleurs a un risque de 0,5 %, avant ses deuxièmes chaleurs, un risque de 8%, avant ses quatrièmes chaleurs, un risque de 25%. Ensuite, un risque semblable aux chiennes non stérilisées.

Autrement dit, même si vous désirez faire faire des chiots à votre chienne, il est préférable pour son espérance de vie de la faire stériliser le plus tôt possible… Voila qui tord le cou au idées reçues, telles que le fait qu’une première gestation aurait un effet anti-cancer !

Tumeur mammaire et traitements :

Suivant les cas, le vétérinaire choisira l’ablation des mamelles touchées (opération nommée “exérèse”) et si nécessaire des ganglions associés. Son choix dépendra de la taille de la tumeur, de la taille de la chienne et de la gravité de la tumeur.

Si toutes les cellules cancéreuses ne peuvent être retirées par la chirurgie, certains traitements médicaux existent, comme la radiothérapie ou la chimiothérapie. Ces traitements ont un coût élevé et s’effectuent dans des centres d’oncologie vétérinaire disposant de structures adaptées pour soigner les toutous.

2. Les tumeurs cutanées et sous-cutanées :

Comme la peau est composée de plusieurs types de cellules, il n’y a pas qu’un seul cancer de la peau : ils varieront en fonction de leurs cellules d’origine. Néanmoins les tumeurs cutanées représentent une large part des diagnostics en cancérologie vétérinaire (35 à 45% des tumeurs chez le chien). En voici les principaux types :

Les mélanomes

Les cellules qui pigmentent notre peau et celle des chiens (via une production de mélanine) s’appellent les mélanocytes. Dans le cas d’apparition d’un mélanome, ce sont ces cellules qui sont en cause et qui dysfonctionnent. Nos compagnons peuvent les développer ailleurs que sur la peau : dans la cavité buccale, par exemple. On parle alors de “mélanome oral”. Les mélanomes représentent entre 10 et 20 % des types de cancers chez le chien.

A quoi ressemble un mélanome chez le chien ?

Souvent colorés, mais parfois incolores, les mélanomes prennent l’aspect d’une masse compacte située sous la peau. On les retrouvera dans les muqueuses (cavité orale, oculaire), entre les doigts du chien ou sur ses griffes. 

Les mastocytomes

La peau dispose de ses propres cellules immunitaires : les mastocytes. Elles interviennent en cas d’agressions telles qu’inflammations ou allergies, mais peuvent se mettre à dysfonctionner, on parle alors de mastocytome. Ce type de cancer est assez difficile à diagnostiquer car il peut prendre des formes variables et représente 15 à 20% des cancers de la peau chez le chien. Il s’agit donc d’un type de cancer assez fréquent.

A quoi ressemble un mastocytome chez le chien ?

Un mastocytome peut prendre différentes formes. Entre autres : un gonflement cutané, un nodule en forme de bouton, une masse sous-cutanée (de même aspect qu’une masse graisseuse). En plus de ces symptômes, on pourra remarquer une perte d’appétit, des vomissements, de la diarrhée ou des problèmes gastriques.

Les carcinomes épidermoïdes

Moins fréquent chez le chien que chez le chat, le carcinome épidermoïde représente environ 5% des tumeurs cutanées canines. La cause en serait une exposition au soleil (à laquelle les chiens blancs sont plus sensibles que les autres). Comme chez l’humain, l’exposition au soleil n’est pas sans risque chez nos toutous : évitons de les y laisser durant des heures.

Chez le chien, les zones les plus touchées par ce type de tumeur sont la tête (partie antérieure située au-dessus du nez, entre la truffe et les yeux) le tronc, les doigts et le périnée.

A quoi ressemble un carcinome épidermoïde chez le chien ?

Si votre chien présente les symptômes suivants : rougeurs généralisées de la peau, excroissances cutanées, déformation du chanfrein, ou encore des lésions ulcérées et sanguinolentes, consultez rapidement votre vétérinaire.

Les fibrosarcomes

Le fibrosarcome est une tumeur dérivée des tissus mous de l’organisme, qui peut toucher de nombreux organes : os, bouche, rate ou peau. On la retrouve généralement chez les chiens âgés. Même si elles sont très invasives localement, elles ont peu tendance à faire des métastases. Cependant, ce type de tumeur ne doit pas être pris à la légère : sous certaines formes, elles sont très agressives. Elles représentent en moyenne de 8 à 15% des tumeurs cutanées et sous-cutanées chez le chien.

A quoi ressemble un fibrosarcome chez le chien ?

Ce type de tumeur ne se détecte pas toujours de l’extérieur. Cependant, lorsque c’est le cas, c’est souvent au niveau de la bouche du chien que le fibrosarcome sera détectable. Aussi, si vous lui constatez des difficultés à avaler, à manger, des saignements au niveau de la bouche, ou encore un gonflement des os, une tendance à boiter, une visite chez le vétérinaire s’impose sans tarder.

Les lipomes

Le lipome est une boule de graisse qui apparaît souvent chez le chien âgé. Bonne nouvelle : les lipomes sont la plupart du temps complètement bénins et inoffensifs.

Ils ne sont généralement pas douloureux pour nos amis à quatre pattes, sauf s’ils sont situés dans des zones sensibles (pattes, coussinets, yeux, ..). C’est le vétérinaire qui vous conseillera au mieux sur l’opportunité d’une intervention chirurgicale ou pas.

Cependant, toutes les excroissances cutanées ou sous-cutanées que vous découvrez sur votre chien lors de sa palpation doivent faire l’objet d’une consultation vétérinaire. Mieux vaut prévenir que guérir, surtout en cas de suspicion de cancer.

3. Les tumeurs du système lymphoïde :

Chez le chien comme chez l’homme, le système lymphatique permet à la lymphe d’être véhiculée à travers l’organisme. Elle a pour fonction la bonne circulation des cellules immunitaires et la défense contre les infections. C’est lors d’une dysfonction de ce mécanisme que peut apparaître le lymphome (appellé aussi “tumeur des ganglions”). Des cellules tumorales envahissent alors les ganglions ou d’autres organes comme la rate, la peau ou le foie.

A quoi ressemble un lymphome chez le chien ?

 Si votre chien présente des ganglions gonflés ou hypertrophiés, on peut soupçonner la présence d’un lymphome. Le vétérinaire procédera à une analyse cytologique (analyse des cellules et des liquides biologiques) afin de déterminer la pathologie et le traitement à y apporter, qui sera généralement chimiothérapique.

Même si on ne connaît pas la cause exacte de l’apparition des lymphomes chez le chien, on sait aujourd’hui que les polluants environnementaux tels que les dioxines, les pesticides ou les benzènes favoriseraient leur survenue.

La prise en charge vétérinaire :

C’est certain, un diagnostic rapide est la clé de la guérison des tumeurs cancéreuses chez le chien, comme chez l’humain. Plus précoces sont leurs détections, plus petites sont leurs tailles, plus les cancers auront de chances d’être soignés à temps.

Si la tumeur est visible, le vétérinaire oncologue (spécialisé dans les tumeurs chez les animaux) procédera à un bilan cytologique ou une biopsie afin de pouvoir poser un diagnostic précis. En cas de bilan positif, il procédera généralement à des examens complémentaires afin de voir quel est le degré de développement de la tumeur et si elle est opérable.

Aujourd’hui, toutes les techniques en cancérologie humaine se sont étendues à la cancérologie vétérinaire : chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, mais aussi traitement de la douleur et même soins palliatifs. Les méthodes de traitement seront proposées au propriétaire du chien et décidées de commun accord avec lui, dans l’objectif du bien-être de l’animal.

Contre les tumeurs cancéreuses chez le chien : les traitements ou thérapies naturelles

Les traitements luttant contre les tumeurs cancéreuses chez le chien (radiothérapie ou la chimiothérapie) épuisent les organismes même s’ils sont nécessaires et efficaces pour certaines formes de tumeur. Pour soutenir votre toutou dans cette épreuve, il est utile de lui fournir des compléments naturels : ils sont tout indiqués pour atténuer les effets secondaires du traitement et améliorer son pronostic vital.

Le rôle de l’alimentation et des nutriments :

Certains nutriments (repris dans cet article) sont aujourd’hui reconnus pour leur action contre les tumeurs cancéreuses, tant chez l’humain que chez l’animal : 

les anti-oxydants – qui luttent contre les radicaux libres, se retrouvent dans des légumes tels que les carottes, les choux, brocolis, bettes, endives, persil ou patates douces. Faites-en des mélanges crus et une fois passés au blender, rajoutez-les quotidiennement aux rations ménagères.

le curcuma, connu pour ses nombreuses propriétés anti-inflammatoires, peut également être ajouté à la ration du chien, à raison d’une cuillère à café par ration.

Les compléments à base de poissons sauvages contiennent beaucoup d’omégas 3 (EPA et DHA), qui aident à renforcer le système immunitaire. On préferera ceux fabriqués à base de poissons en début de chaine alimentaire, tels que sardines, maquereaux ou encore Krill déshydraté, pour leur moindre contenance en polluants.

L’osthéoptahie animale :

L’ostéopathie animale, en tant que médecine alternative, peut apporter un réel soulagement durant un traitement anti-cancéreux. Le vétérinaire ostéopathe, dans son approche holistique (globale) des organismes, aidera votre compagnon à lutter contre les effets secondaires de la radiothérapie ou la chimiothérapie. Certains vétérinaires sont aujourd’hui spécialisés dans cette discipline.

Le rôle du bio et du naturel :

Même s’il est hasardeux de prétendre que l’augmentation des cancers tant chez les humains que chez les animaux sont liés à l’environnement et à la qualité de l’alimentation, c’est l’opinion de plus en plus de spécialistes de la santé. On ne peut en effet nier le fait que la qualité nutritionnelle des aliments a baissé et que notre environnement est aujourd’hui rempli de polluants, facteurs potentiels de développement de tumeurs…

Il y a bien entendu d’autres facteurs qui rentrent en ligne de compte telle que la génétique, mais il paraît opportun de jouer sur les paramètres sur lesquels nous avons encore prise, en tant que propriétaires de chiens : leur environnement et leur alimentation.

Pour cela, privilégions les aliments les plus purs possible, les croquettes cuites à basse température (les hautes températures détruisent les nutriments, comme expliqué dans cet article), et choisissons les objets qui les entourent sans substances chimiques…

Bref, restons vigilants quant à ce que nous apportons à nos compagnons, pour une amitié la plus longue possible et en pleine forme !

L’argent colloïdal, pour la santé du chien

Utilisé régulièrement jusque dans les années 40, l’argent colloïdal est peu à peu tombé aux oubliettes. Comment l’utiliser pour le chien ?

Les meilleurs compléments alimentaires pour le chien

Même si l’on est attentif à l’alimentation qu’on leur apporte, nos chiens peuvent quelquefois manquer des vitamines et minéraux nécessaires à une santé optimale…

L’ostéopathie pour animaux

Avec un nombre croissant d’adeptes, l’ostéopathie pour animaux est une médecine naturelle qui mérite qu’on s’y attarde. Voici pourquoi :

L’huile de coco pour le chien

Pour ceux qui aiment soigner leurs chiens au naturel, l’huile de coco possède de nombreuses vertus, tant pour leur peau que pour leur santé globale. Comment l’employer ?

Je réduis l’empreinte écologique de mon chien

Par conviction personnelle, mais aussi par souci de l’environnement et des êtres vivants, réduire son empreinte écologique, ça compte ! Nos chiens aussi peuvent contribuer à cette démarche, voyons ce que nous pouvons faire en tant que maîtres…

Les fleurs de Bach, pour mon chien aussi

Bonne nouvelle, les fleurs de Bach sont aujourd’hui adaptées à nos amis les chiens. Conseils et usages pour nos amis poilus…

L’huile de CBD pour les chiens

Le cannabis thérapeutique est à la mode. Certains pays n’hésitent plus à le légaliser. Mais que penser de l’huile de CBD pour les chiens ?

7 produits naturels de soins pour chiens à faire soi-même

Des produits naturels de soins pour chiens ? On peut les fabriquer soi-même, pour le bien de leur santé, de notre portefeuille et de l’environnement. Quelques idées faciles à réaliser :

Chien anxieux, les solutions naturelles

Votre chien paraît mal dans sa peau ? Il se pourrait qu’il souffre d’angoisse. Voyons comment aider naturellement le chien anxieux :

Chien qui tire sur sa laisse : 3 techniques efficaces !

Quand votre chien tire sur sa laisse, la promenade peut être un calvaire. Voici une liste de techniques non violentes et de matériel doux à employer pour rendre les promenades plus agréables.

Partages

On y poste les plus jolies photos de nos poilus, on y témoigne.

Conseils

On y reçoit les conseils bio et naturels pour son toutou.

w

Avis

On y partage ses expériences avec les autres membres.

i

Infos

On peut y consulter les fichiers mis à disposition pour le groupe.

 

Catégories

Ce site réalise certains articles sponsorisés, afin de payer les frais liés à sa maintenance et à son hébergement. Les produits sont cependant testés et approuvés, dans le respect de la déontologie.

Encore plus d'idées au naturel pour nos toutous ?

Un message ? Une suggestion? Ecrivez-nous :

© Mon chien bio 2018. Reproduction interdite sans accord de l'auteur.